Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : "Libertés et Territoires" salue la réponse présidentielle... et les députés nationalistes corses ?

mardi 11 décembre 2018 à 16:41 Par Patrick Vinciguerra et Alexandre Sanguinetti, France Bleu RCFM

Dans un communiqué, le groupe Libertés et Territoires à l'Assemblée nationale estime que, dans sa réponse aux gilets jaunes, "le président de la République s'est montré à la hauteur de la crise inédite que traverse le pays". Les 3 députés nationalistes, qui font partie du groupe, sont plus mesurés.

Selon le groupe Libertés et Territoires E. Macron a su créer "les conditions de l'indspensable reprise du dialogue"
Selon le groupe Libertés et Territoires E. Macron a su créer "les conditions de l'indspensable reprise du dialogue" © Radio France -

Corse, France

C'est un satisfecit. Malgré quelques réserves, le groupe "Libertés et Territoires" se félicite de la réponse présidentielle à la crise des gilets jaunes. "Ferme dans la condamnation des violences, il a également su faire preuve d'écoute, et reconnaître des erreurs, tant sur la forme que sur le fond. Il a surtout su créer les conditions de l'indispensable reprise du dialogue, en apportant des premières réponses à l'urgence économique et sociale, avec des mesures destinées à augmenter les salaires les plus bas et les retraites (...) Nous saluons ces mesures qui vont dans le bon sens. Nous avons en revanche des inquiétudes quant à leur financement".

Le communiqué du groupe Libertés et territoires - Aucun(e)
Le communiqué du groupe Libertés et territoires -

Je pense que c'est un communiqué qui a été pris à chaud. Moi je n'y ai pas été associé, Michel Castellani

De leur côté les trois députés nationalistes corses qui font partie de ce groupe sont plus mesurés, voire gênés. Michel Castellani salue des "mesures non négligeables", mais s'interroge : "Comment faire cadrer des promesses qui doivent se monter à huit milliards avec les équilibres budgétaires qui viennent d'être adoptés par l'Assemblée nationale ?". 

Michel Castellani, l'un des trois députés nationalistes corses - Maxppp
Michel Castellani, l'un des trois députés nationalistes corses © Maxppp -

Sur le communiqué lui-même, Michel Castellani semble plus gêné : "Je pense que c'est un communiqué qui a été pris à chaud. Moi je n'y ai pas été associé. Ce communiqué prend acte des avancées, voilà.... Maintenant, il reste le problème du financement".

Voterez-vous la motion de censure ? "Moi, je suis ouvert au dialogue, après il y a un problème de ligne politique de fond du gouvernement. On ne s'est pas encore réunis pour arrêter une décision". 

Dans un communiqué à part, les 3 députés corses ont ensuite précisé leur position, fait entendre leur différence : "Si nous pouvons saluer certaines mesures, que notre groupe Libertés et Territoires préconisait depuis plusieurs semaines (...) tout ceci demeure insuffisant. Rien sur la remise en cause de la suppression de l'ISF, rien sur l'indexation des retraites sur le coût de la vie, rien sur un véritable dialogue avec les territoires, en faveur de leur autonomie fiscale, législative et réglementaire (...) En cette période de transformation historique, les jours et les semaines qui viennent seront décisives. La balle est dans le camp du président de la République".