Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : "Marcher dans la rue, ça n'apporte plus rien, il faut dialoguer" dit Sophie Panonacle, députée LREM

-
Par , France Bleu Gironde

Au lendemain de la plus forte mobilisation des gilets jaunes à Bordeaux, la députée LREM du Bassin d'Arcachon, Sophie Panonacle dénonce les violences et appelle au dialogue, notamment par le biais du grand débat national organisé à partir de la mi-janvier.

Ce samedi 5 janvier, plus de 5 000 manifestants se sont rassemblés à Bordeaux.
Ce samedi 5 janvier, plus de 5 000 manifestants se sont rassemblés à Bordeaux. © Radio France - Caroline Pomès

Gironde, France

"Je suis triste pour notre pays", regrette la députée LREM du Bassin d'Arcachon. Au lendemain de l'acte VIII des gilets jaunes à Bordeaux, qui a rassemblé plus de 5000 personnes, Sophie Panonacle se dit "choquée par la violence physique et morale". Selon la députée, "la situation que l'on vit aujourd'hui est totalement opposée aux valeurs de notre République." Elle appelle les gilets jaunes au dialogue

Cela ne _"sert plus à rien de marcher dans la rue"_, explique la députée qui invite les gilets jaunes à participer au grand débat national qui s'ouvrira mi-janvier. Même si la plus part des gilets jaunes interrogés par France Bleu Gironde ce samedi à Bordeaux ne croyaient pas en ce débat, la députée LREM veut qu'ils aient "confiance".

Des réunions publiques entre gilets jaunes et élus locaux sur le Bassin

"Je remonterai toutes les propositions", promet Sophie Panonacle, à condition qu'elles soient "constructives". La députée a déjà prévu d'organiser deux réunions publiques entre gilets jaunes et élus locaux à Gujan-Mestras et à Biganos. 

Stop à la violence

La "solution est dans le dialogue". Pour la députée la sortie de cette crise doit se faire dans un climat pacifiste, "la violence apportera le chaos et elle n'aboutira à rien". Ce samedi 5 janvier, la manifestation des gilets jaunes s'est terminée place Pey Berland où trois voitures ont notamment été brûlées ainsi que des poubelles.

►► LIRE NOTRE DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"