Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

"Gilets jaunes" : un député LaREM des Landes demande un moratoire sur l'augmentation des taxes

lundi 3 décembre 2018 à 15:59 Par Renaud Biondi-Maugey, France Bleu Gascogne

Le Landais Lionel Causse, député de la majorité, demande au gouvernement de faire un "geste fort" pour sortir de la crise des "gilets jaunes". Il propose de suspendre l'augmentation des taxes sur le carburant, prévues le 1er janvier.

Lionel Causse, député landais de la majorité, demande un "geste fort" au Premier ministre
Lionel Causse, député landais de la majorité, demande un "geste fort" au Premier ministre © Maxppp - Christophe Morin

Landes, France

C'est une voix dissonante au sein de la majorité. Alors que le Premier ministre défendait encore la semaine dernière le principe de la hausse des taxes sur le carburant, le député LaREM des Landes Lionel Causse lui demande ce lundi d'y renoncer, pour tenter de sortir de la crise des "gilets jaunes". 

"_A titre personnel, vu la situation, vu ce qui s'est passé ce week-end, je pense qu'_on doit aujourd'hui suspendre cette augmentation des taxes" déclare Lionel Causse, interrogé par France Bleu Gascogne. Les "gilets jaunes" réclament, notamment, la mise en place d'un tel moratoire. 

Une hausse des carburants est prévue le 1er janvier

Au 1er janvier 2019, au nom de la lutte contre le réchauffement climatique, une nouvelle hausse de 3 centimes des taxes sur l'essence et de 6 centimes sur le diesel est prévue. La mesure a été approuvée par une majorité de députés, et notamment par Lionel Causse,  lors du vote du projet de budget 2019, en première lecture, le 20 novembre dernier. 

Mais après les événements de ce week-end, il faut un "geste fort" estime l'élu landais. Il vient d'écrire au Premier ministre et lui, demande, outre un moratoire sur la hausse des taxes, de réfléchir aussi à une hausse plus forte du SMIC à partir du 1er janvier prochain. Il propose enfin de lancer une étude pour mesurer l'impact sur l'économie de la suppression de l'ISF, votée par la majorité en 2017. "On voit apparaître une colère, une colère qui existait, mais qui ne s'exprimait pas jusqu'alors avec cette violence ; c'est très inquiétant ce qui est en train de se passer" conclut Lionel Causse. 

Lionel Causse demande un moratoire sur l'augmentation des taxes