Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Gilles Simeoni défend le bilan routier de la Collectivité de Corse à Ajaccio

-
Par , France Bleu RCFM

Le président de l’Exécutif de Corse, entouré notamment de ses services, a tenu une conférence de presse ce mercredi. Au programme la présentation des projets routiers de la mandature nationaliste dans la région ajaccienne. Une manière pour Gilles Simeoni de répondre aux critiques.

Une conférence de presse était organisée sur la rocade d'Ajaccio
Une conférence de presse était organisée sur la rocade d'Ajaccio © Radio France - Thibault Quilichini

La rocade, c’est le lieu symbolique choisi pour cette conférence de presse. Des travaux d’élargissement et de création de voies de bus y sont en cours et devraient bientôt être achevés. 

Un autre chantier est prévu dès janvier 2021 au rond-point de « Socordis », également appelé rond-point de la Gravona, avec la création d'un tunnel dans le sens Ajaccio-Bastelicaccia. « On le constate tous, la courbe de Campo dell’oro est désormais très souvent embouteillée. En faisant un mini tunnel dans le sens Ajaccio-Bastelicaccia, le flux principal va mieux s’écouler, et ainsi, désengorger le rond-point », précise Loïc Morvan, le directeur des routes de la Collectivité de Corse.

D’autres travaux sont programmés, avec par un exemple un réaménagement de la route des Sanguinaires. Des études sont également en cours, en ce qui concerne la deux fois deux voies Socordis-Mezzana, comme le précise Vannina Borromei, conseillère exécutive en charge des transports : "Sur ce point, il y a des études environnementales très importantes, du foncier qui ne nous appartient pas, et nous serons donc dans un timing beaucoup plus long que les autres chantiers". 

Gilles Simeoni répond à Laurent Marcangeli

Souvent pointé du doigt par le maire d’Ajaccio, Laurent Marcangeli, qui juge la CDC absente en ce qui concerne l’aménagement du grand Ajaccio, le président de l’exécutif a tenu à répondre : « Il sait pertinemment que ce n’est pas le cas » avant de préciser « C’est l’occasion de rétablir un certain nombre de vérités à propos des investissements engagés par la Collectivité de Corse sur le grand Ajaccio depuis 2015 et notre arrivée aux responsabilités. Premièrement, il y a un volume global d’actions réalisées, en cours ou programmées, de 213 millions d’euros. Deuxièmement, entre 2002 et 2015, il y avait eu zéro euro du Plan Exceptionnel d’Investissements (PEI) programmé pour Ajaccio et sa région. Lorsque j’ai constaté cela en 2015, 100 millions d'euros du PEI étaient toujours disponibles pour les infrastructures routières de la Corse entière, j’ai décidé d’en réserver 80 millions pour la région d’Ajaccio. » 

Gilles Simeoni, le président du conseil exécutif de Corse

La conférence de presse semble en tous cas ne pas avoir convaincu Christelle Combette, élue municipale à Ajaccio, aux côtés de Laurent Marcangeli. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess