Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Gironde : Jean-Luc Gleyze demande à l'Etat de revoir sa copie en matière de dotation aux territoires

jeudi 8 novembre 2018 à 17:35 Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde

La nouvelle ministre de la cohésion des territoires Jacqueline Gourault ne semble pas avoir entendu la colère de l'association des Départements de France. En Gironde Jean-Luc Gleyze dénonce le manque de moyen en matière de politique d'insertion.

Jean-Luc Gleyze, président du Conseil Départemental
Jean-Luc Gleyze, président du Conseil Départemental © Radio France - francebleu

Bordeaux, France

Le président du département de la Gironde estime que le compte n'y est toujours pas. Jean-Luc Gleyze dénonce le montant des aides de l'Etat pour la mise en place des politiques d'insertion ainsi que le déploiement de la couverture numérique du territoire. Et la nouvelle ministre de la cohésion des territoires Jacqueline Gourault ne semble pas avoir entendu la colère qui gronde dans les campagnes.

Dans un courrier daté du 7 novembre la ministre indique qu'elle va débloquer l'an prochain 250 millions d'euros supplémentaires pour les départements français. "Le fond de lutte contre la pauvreté et d'accès à l'emploi, annoncé par le Président le 13 septembre dernier dans le cadre de la stratégie de lutte contre la pauvreté sera doté de 135 millions en 2019, 177 millions en 2020 et 208 millions en 2021" écrit la ministre dans un courrier adressé à Dominique Bussereau, Président de l'Association des Départements de France.

"Cela ne suffit pas" estime Jean-Luc Gleyze : "Les sommes qui sont annoncées ne sont pas du tout à la hauteur de ce que nous demandions. Nous souhaitons la réouverture des négociations. On ne peut pas renvoyer aux départements de nouvelles responsabilités alors que l'Etat n'assume pas les siennes."

Jean-Luc Gleyze