Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Gironde : le président du Conseil général Philippe Madrelle ne briguera pas de nouveau mandat

-
Par France Bleu Gironde

Président du Conseil général de Gironde depuis 36 ans, Philippe Madrelle a annoncé ce vendredi qu'il ne se représenterait pas pour un nouveau mandat en mars 2015. Âgé de 77 ans, il a expliqué vouloir de "sortir à un âge politique raisonnable".

Philippe Madrelle, conseiller général du canton de Carbon-Blanc et sénateur de Gironde.
Philippe Madrelle, conseiller général du canton de Carbon-Blanc et sénateur de Gironde. © Maxppp

Trente six ans qu'il était à la tête du Conseil général de Gironde : Philippe Madrelle a annoncé ce vendredi qu'il ne briguerait pas un nouveau mandat de conseiller géneral  aux élections départementales de mars 2015 (ex-cantonales), et que donc il ne serait plus à la tête du département.

 Âgé de 77 ans, le sénateur socialiste ans a expliqué vouloir "sortir à un âge politique raisonnable" : "J'ai pris moi-même cette décision, il faut rester maître de son destin." 

"À partir d'un certain moment, il faut savoir tourner la page. Cela fait 50 ans que je suis entré en politique, 46 ans que je suis Conseiller général, sans discontinuité ; 36 ans de présidence de Conseil Général, un poste où j'ai été réélu onze fois.  je crois que j'ai établi un record. C'est vrai que c'est difficile, il ne faut pas se le cacher, mais je me suis mis cela dans la tête depuis quelques années." — Philippe Madrelle

Il a expliqué que seulement deux personnes étaient dans la confidence : son épouse et Gilles Savary, son ancien directeur de cabinet, et aujourd'hui député du Sud-Gironde.

Le toujours conseiller général du canton de Carbon-Blanc devait choisir entre son mandat de sénateur et celui de conseiller général en vertu de la loi sur le cumul des mandats.

"Je pars avec le sentiment du devoir accompli, mais je ne suis pas pour autant à la retraite, puisque je viens d'être réélu sénateur de la Gironde. Si j'avais continué, j'aurais dû choisir entre les deux postes dans deux ans. Il faut être honnête vis à vis des électeurs."

Philippe Madrelle ne se retire donc pas de la vie politique, et a bien l'intention de participer pleinement à la prochaine campagne électorale , pour que la gauche continue d'administrer le département. "Je quitte le ring, mais je ne raccroche pas les gants", déclare-t-il en guise de conclusion.

"50 ans de vie politique, il faut savoir tourner la page"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess