Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique
Dossier : Mouvement des gilets jaunes

Grand débat national : environ 1.400 citoyens invités à participer aux "conférences citoyennes régionales"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Alors que le grand débat national lancé par le gouvernement en réponse au mouvement des "gilets jaunes" touche à sa fin ce vendredi 15 mars, environ 14 "conférences citoyennes régionales" réunissant jusqu'à une centaine de citoyens vont être organisées dans plusieurs régions de France.

Des citoyens participant au "grand débat national" le 8 février 2019 à Amiens
Des citoyens participant au "grand débat national" le 8 février 2019 à Amiens © Maxppp - FRED DOUCHET

Après les contributions sur internet et les réunions locales, place à la restitution et la synthèse. C'est avec 14 "conférences citoyennes régionales" organisées dans tout le pays que le grand débat national, voulu par Emmanuel Macron pour répondre à la crise des "gilets jaunes", entre dans sa deuxième phase ce vendredi 15 mars.

Dans un communiqué, les organisateurs du grand débat national précisent que ces "ateliers participatifs se dérouleront sur une journée et demie" et réuniront "jusqu'à cent personnes, tirées au sort, selon la taille des régions". Ces citoyens "représentatifs de la diversité sociologique de chaque région, partageront leurs attentes et leur diagnostic sur les quatre thèmes du grand débat national, délibéreront entre eux et élaboreront collectivement des propositions argumentées".

Jusqu'à 100 citoyens par ateliers 

La moitié de ces conférences auront lieu les 15 et 16 mars à Paris, Poitiers, Rouen, Lille, Orléans, Marseille et Lyon. Les autres se dérouleront les 22 et 23 mars à Rennes, Toulouse, Aix-en-Provence, Strasbourg, Ajaccio, Dijon et Nantes. "Une conférence citoyenne nationale spécifiquement dédiée à la jeunesse (18-25 ans) sera également organisée à Aix-en-Provence, selon le même format, les 22 et 23 mars", selon les organisateurs.  

Tous les ateliers s'appuieront "sur les principaux thèmes qui ressortent des premières analyses des contributions des citoyens" détaille le communiqué. Ils "déboucheront sur leur propre synthèse, qui viendra enrichir l'ensemble des contributions apportées au grand débat national".  

75.000 Français appelés 

Le tirage au sort des participants a été effectué sur la base d'une génération aléatoire de numéros de téléphone fixes et portables, selon des critères d'âge, de genre, de catégorie socioprofessionnelle, du département d'habitation et de la taille de l'agglomération de résidence. Selon France Inter, l'institut Harris Interactive, chargé de trouver les 1.400 citoyens volontaires pour participer à ces réunions, a peiné à convaincre. 75.000 Français ont été appelés.

D'autres dates et lieux doivent être prochainement annoncés pour les départements et régions ultramarines, ainsi que pour Saint-Barthélemy/Saint-Martin et Saint-Pierre-et-Miquelon.

L'exécutif se donne un mois pour trancher

En plus des deux week-ends de conférences régionales, syndicats, élus et associations se sont retrouvés cette semaine à Paris pour quatre conférences nationales sur les thématiques du grand débat : transition écologique, citoyenneté, fiscalité, organisation de l’État et des services publics. 

L’Assemblée nationale organisera également des séances du 1er au 3 avril. Le Parlement sera saisi d'un débat sans vote, avec une déclaration d'Édouard Philippe prévue le 9 avril.

Concernant les contributions sur la plateforme granddebat.fr., elle vont être analysées par des sociétés spécialisées dans le traitement informatique des données de masse.

L'exécutif s'est donné jusqu'à la mi-avril pour décider ce qu'il compte faire des très nombreuses propositions. Le chef de l'État devrait clore le grand débat "en donnant les grands axes de réponse et le sens de la direction à suivre", selon Sébastien Lecornu, ministre coanimateur du grand débat. Les annonces pourraient s'étaler jusqu'à l'été et prendre différentes formes parmi les pistes qui circulent : référendum, projets de lois, Grenelle social, remaniement...

Emmanuel Macron poursuit sa tournée, l'opposition dénonce une "campagne déguisée"

D'ici là, Emmanuel Macron va poursuivre sa tournée de la France pour échanger avec les élus des quatre régions qu'il n'a pas encore rencontrés : la Bretagne, la Corse, les Hauts-de-France et les Pays de la Loire. "Le président va continuer à épuiser le débat. Il a vocation à s'exprimer tant que le Parlement n'est pas saisi" début avril, a indiqué un proche à l'AFP. 

Une démarche fustigée par l'opposition qui dénonce une "campagne déguisée" du chef de l'État à l'approche des élections européennes du 26 mai. L'implication d'Emmanuel Macron et des membres du gouvernement dans les réunions du grand débat a aussi été critiquée par les "garants" chargés de veiller à son indépendance.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu