Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Politique

Grand débat : 733 réunions recensées dans le Grand Est par la députée LREM Carole Grandjean

lundi 11 mars 2019 à 14:01 Par Cédric Lieto, France Bleu Sud Lorraine, France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Alsace, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu Elsass

Selon la députée LREM de Meurthe-et-Moselle Carole Grandjean, référente du grand débat national dans le Grand Est, 733 réunions publiques se sont tenues pour l'instant. Principale préoccupation : la fiscalité.

Carole Grandjean sera la députée de la première circonscription de Meurthe-et-Moselle
Carole Grandjean sera la députée de la première circonscription de Meurthe-et-Moselle © Radio France - Thomas Schonheere

Grand Est, France

Alors que le grand débat national voulu par Emmanuel Macron, suite à la crise des gilets jaunes, entre dans sa dernière semaine, Carole Grandjean, députée LREM de Meurthe-et-Moselle et référente du débat dans le Grand Est dresse un premier bilan.

Thème principal : la fiscalité

Invité de France Bleu Lorraine ce lundi matin, elle annonce que 733 réunions publiques se sont tenues depuis le coup d'envoi de ce débat faisant du Grand Est la sixième région à avoir organisé le plus de réunions. Première préoccupation des participants selon Carole Grandjean, la fiscalité avec notamment un besoin de "progression de l'impôt avec la question de l'ISF (impôt de solidarité sur la fortune)". 

La réforme fiscale doit être menée "à court terme" selon la députée meurthe-et-mosellane qui défend également une réflexion sur le sujet de la reconnaissance du vote blanc, un thème régulièrement abordé lors des débats.