Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Grand débat : Emmanuel Macron va tenter de convaincre les Français

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Cinq mois après le début des manifestations des "gilets jaunes" et trois mois après celui du grand débat, Emmanuel Macron doit s'exprimer, ce jeudi, devant la presse, pour défendre les mesures avec lesquelles il espère mettre un terme à la crise et relancer son quinquennat.

 Le président de la République Emmanuel Macron à l’Élysée, le 23 avril 2019
Le président de la République Emmanuel Macron à l’Élysée, le 23 avril 2019 © Maxppp - Julien Mattia / Le Pictorium

Après avoir reporté son allocution prévue le 15 avril en raison de l'incendie de Notre-Dame de Paris, Emmanuel Macron a finalement choisi le format de la conférence de presse pour s'adresser aux Français ce jeudi et défendre les mesures avec lesquelles il espère mettre fin à cinq mois de crise et de manifestations. À quoi faut-il s'attendre ? France Bleu fait le point.

Deux heures d'échanges mais pas de "grand débat"

Sur la forme, cette première conférence de presse du quinquennat débutera à 18h par une déclaration d'une vingtaine de minutes qui "donnera des perspectives et un cap" selon le palais présidentiel.

Puis Emmanuel Macron répondra aux questions des journalistes français et étrangers réunis dans la salle des fêtes de l'Elysée pendant environ deux heures en direct sur les grandes chaînes de télévision, dont TF1 et France 2. Mais "ce ne sera pas un grand débat avec les journalistes", a prévenu son entourage, en faisant référence aux longues rencontres des derniers mois.

Le président sera entouré par les membres du gouvernement. Ces derniers et des responsables de la majorité se réuniront lundi 29 avril, sous la houlette du Premier ministre Édouard Philippe. Objectif : préparer la "mise en oeuvre des annonces qui auront été faites", a précisé la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye mercredi.

Une grande partie des mesures déjà connue

Une partie de ces annonces sont déjà connues, puisqu'elles ont fuité dans la presse sans être officiellement confirmées. Le chef de l'Etat ne va pas les "changer en profondeur" rapporte l'AFP,  mais il va "les expliquer" et "rien n'interdit d'en ajouter", souligne-t-on dans son entourage.

Pouvoir d'achat, retraites, démocratie, décentralisation, environnement, santé, ruralité... sont quelques-uns des dossiers sur lesquels le président de la République est attendu. Les conditions de baisses d'impôts pour les classes moyennes, la réindexation des retraites inférieures à 2.000 euros, la promesse de ne pas fermer d'écoles ou d'hôpitaux jusqu'à la fin du quinquennat ou encore la question du financement de la dépendance, relancée par la députée LREM Aurore Bergé qui propose d'instaurer une nouvelle journée de solidarité, devraient être abordées. Le chef de l'Etat devrait aussi revenir sur la suppression de l'ENA.

Une minorité de Français convaincue par le grand débat national

Ces deux heures suffiront-elles à convaincre ? Pas sûr à en croire un sondage Ipsos-Sopra Steria publié mercredi par Le Monde : seuls 24% des Français estiment que le grand débat permettra d'améliorer la situation politique, économique et sociale du pays.

L'opposition, elle, est partagée entre attentisme et dénonciation d'un exercice de communication, à un mois des élections européennes du 26 mai. 

La conférence de presse d'Emmanuel Macron sera à suivre en direct et en vidéo sur francebleu.fr à partir de 18h

Choix de la station

France Bleu