Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : le Grand débat national en Mayenne

Grand Débat national : en Mayenne, 2.000 participants et "une méconnaissance de notre système démocratique"

vendredi 29 mars 2019 à 12:00 Par Martin Cotta, France Bleu Mayenne

65 réunions ont été organisées en Mayenne dans le cadre du Grand Débat national, du 15 janvier au 15 mars. Près de 2.000 mayennais ont pu donner leur avis sur les thèmes de la fiscalité, l'organisation de l'État, la transition écologique et la démocratie citoyenne.

illustration cahier de doléances
illustration cahier de doléances © Maxppp - Maxppp

Laval, France

Le département de la Mayenne a été un bon élève du Grand Débat national entre le 15 janvier et le 15 mars. D'après Anthony Boukoucha, le directeur de cabinet du Préfet de la Mayenne et référent départemental du Grand Débat national, "65 réunions ont été organisées dans un climat calme. Pas d'incidents à noter, et on aurait pu le craindre" note Anthony Boukoucha un des invités de l'émission spéciale de France Bleu Mayenne sur le sujet, ce vendredi matin (8h-9h). 

Un bon maillage du territoire

Les échanges citoyens ont eu lieu dans toutes les zones de la Mayenne. "Les petites communes se sont bougées comme à la Bazoge-Montpinçon, Andouillé, et les villes plus importantes comme Laval et Château-Gontier-sur-Mayenne", ajoute le référent départemental du Grand Débat national. En moyenne, une trentaine de citoyens ont été acteurs à chaque réunion. La jauge a grimpé jusqu'à une centaine dans les grandes villes d'après la Préfecture de la Mayenne. 

Faire de la pédagogie

Dans la plupart des cas, les quatre thèmes choisis par le Président de la République, Emmanuel Macron ont été les sujets des réunions publiques. D'après Christophe Feuillet, le président de l'Autre Association et invité de l'émission spéciale de France Bleu Mayenne, la transition écologique fait partie "des principales préoccupations" des Mayennais. Christophe Feuillet a co-organisé quatre réunions citoyennes à Château-Gontier-sur-Mayenne. 

Christophe Langouët, maire de Cossé-le-Vivien, note lui "une méconnaissance de notre système démocratique. Par exemple, des gens proposaient la suppression du Sénat et plaidaient pour un "conseil des Sages" qui accompagnerait les députés à l'Assemblée nationale. Sauf que çà, c'est une des missions principales du Sénat ! Les habitants ont un besoin d'échanger avec leurs élus, et de savoir comment nous prenons les décisions. Pourquoi on prend cette décision et pas une autre ?".

Début avril, le Parlement discutera des premières réformes découlant du Grand Débat national. Une synthèse des 16.000 cahiers citoyens envoyés à l'État de toute la France est attendue courant avril.