Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grand débat national : les cahiers de doléances de la Marne rassemblés

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Depuis le 15 janvier et le lancement du grand débat national par Emmanuel Macron, ce sont environ 100 cahiers citoyens qui ont été remplis dans le département de la Marne. Les propositions vont maintenant être centralisées, triées et analysées par une entreprise spécialisée près de Tours.

Environ 100 cahiers citoyens ont été rassemblés dans la Marne
Environ 100 cahiers citoyens ont été rassemblés dans la Marne © Radio France - Aurélie Jacquand

Supprimer les niches fiscales. Augmenter l'âge moyen du départ à la retraite. Le vote blanc. Indexer le montant des retraites... etc Les sujets sont nombreux et multiples, parfois écrits à la main, parfois imprimés. "Le sujet des retraites revient très très très très souvent", constate Denis Conus, le Préfet de la Marne, qui s'avoue ému en feuilletant les pages : "C'est émouvant parce que ce sont nos concitoyens, qui d'habitude peuvent s'exprimer pendant les élections, qui se déplacent et viennent écrire avec cette idée que l'Etat va les prendre en compte".

Dans le département de la Marne, une centaine de cahiers citoyens sont remontés des mairies vers la Préfecture. Elle va conserver les originaux, mais va photocopier chacun des cahiers afin de les envoyer près de Tours, à l'entreprise Numen Service, qui sera chargée de centraliser toutes les propositions de France. "Elle va les classer par thème mais aussi géographiquement", précise Denis Gaudin, secrétaire général de la Préfecture, "Ensuite une autre entreprise fera l'analyse, puis il y aura des réunions afin de tout synthétiser".

Le Préfet de la Marne, Denis Conus, face aux cahiers citoyens
Le Préfet de la Marne, Denis Conus, face aux cahiers citoyens © Radio France - Aurélie Jacquand

Le procédé se veut exhaustif et transparent. Tout le monde pourra ainsi consulter ces documents, sur lesquels le Préfet de la Marne et son secrétaire général comptent eux aussi s'appuyer : "En lisant ce que les gens écrivent, on comprend parfois mieux ce qu'ils nous reprochent et ça nous permettra d'amener les choses de manière différente pour être sûr d'être compris".

Le gouvernement lui, promet des premières mesures, issues de ces propositions, dès la mi-avril. En attendant, il est toujours possible de participer à des réunions publiques ou de contribuer sur le site granddebat.fr, accessible jusqu'au 15 mars.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess