Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grand Guéret : le conseil d'agglomération écarte M.-F. Fournier et deux élus de Guéret de son exécutif

-
Par , France Bleu Creuse

Le conseil d'agglomération du Grand Guéret a décidé d'évincer de l'exécutif Marie-Françoise Fournier, maire de Guéret et 14e vice-présidente de l'agglomération, après un vote lors d'une réunion ce mardi. Un vote serré, une seule voix d'écart, par des élus exaspérés par un conflit qui dure.

Le vote a eu lieu sous la présidence d'Éric Correia (au centre en costume noir), président de l'agglomération du Grand Guéret.
Le vote a eu lieu sous la présidence d'Éric Correia (au centre en costume noir), président de l'agglomération du Grand Guéret. © Radio France - Simon Cardona

Le vote à bulletin secret a été serré mardi 11 mai dans la salle froide et à l'ambiance mortifère de l'espace sportif Raymond Poulidor de Sainte-Feyre. Mais par 26 voix contre 25, le conseil de la communauté d’agglomération du Grand Guéret a voté pour le "non-maintien" de la maire de Guéret Marie-Françoise Fournier, en tant que vice-présidente de l'exécutif.

Le vote acté, les trois élus menacés quittent le conseil

À peine le vote annoncé par le président du conseil d'agglomération Éric Correia, Marie-Françoise Fournier a quitté la salle, accompagnée de Christophe Moutaud (vice-président) et François Valles (conseiller délégué). Les votes pour savoir s'il fallait maintenir M. Moutaud et M. Valles au sein de l'exécutif n'ont pas eu lieu suite à leur départ de la salle. 

Christophe Moutaud, Marie-Françoise Fournier et François Valles (de gauche à droite), quelques minutes avant les résultats du vote du conseil d’agglomération visant la maire de Guéret.
Christophe Moutaud, Marie-Françoise Fournier et François Valles (de gauche à droite), quelques minutes avant les résultats du vote du conseil d’agglomération visant la maire de Guéret. © Radio France - Simon Cardona

La maire de Guéret Marie-Françoise Fournier a parlé "d'un déni de démocratie" en sortant de la salle. La ville de Guéret pèse 40% de la population de l'agglo et plus de 60% des recettes de l'agglo. Et on exclut de la gouvernance de l'Agglo des élus guérétois. Donc l'agglo va fonctionner sans Guéret." 

Éric Correia a assuré à de nombreuses reprises que les personnes suspendues de leur fonction au sein de l'exécutif pourront revenir dans quelques mois si la situation s'améliore. "Moi, j'ai vraiment l'impression d'être dans un dans une école anglaise du début du siècle dernier, réagit la maire de Guéret. C’est-à-dire que quand on ose dire qu'on n'est pas d'accord, qu'on ose s'opposer ou qu'on pose des questions, eh bien on doit faire pénitence. C'est exactement ce qu'on nous dit. On vous exclut, mais si vous revenez à de meilleurs sentiments, on vous réintégrera."

Marie-Françoise Fournier était l'invitée de la matinale de France Bleu Creuse, mercredi 12 mai à 8h10, pour réagir en détail sur cette décision.

Des élus de communes "exaspérés" par une ambiance "délétère"

Lors de leur prise de parole avant le vote, de nombreux élus du conseil d'agglomération ont fait part de leur fatigue face à cette guerre qui oppose désormais depuis de nombreux mois Éric Correia et Marie-Françoise Fournier. "Pour la commune de Jouillat, je fais partie de ces élus qui sont saturés, exaspérés par cette ambiance délétère qui règne dans cette EPCI [établissement public de coopération intercommunale, NDLR] depuis quelques mois sur fond de règlement de compte et de considération politique, a affirmé le ton las Jean-Pierre Lécrivain. Pour ma part, je me sens un peu pris en otage" par ce vote.

Sylvie Bourdier, représentante de Guéret, en a rajouté une couche en se demandant où étaient passés "le dialogue, la tolérance et le consensus". Trois bases démocratiques "indispensables pour prévenir les scissions" au sein du conseil d'agglomération.

La porte est toujours ouverte pour le travail.

"Personne n'est satisfait par ce vote", a pour sa part affirmé Éric Correia, qui ne voit pas pour autant "de divisions" au sein du conseil d'agglomération. "Les élus des communes en ont marre, effectivement, d'avoir l'impression qu'on est dans le troisième tour de l'élection municipale de Guéret. On ne peut pas se satisfaire de ça. Mais en même temps, je continue à travailler parce que je crois en mon territoire. [...] Il n'y aura aucun souci de ma part. La porte est toujours ouverte pour le travail et l'intérêt général, pas pour la comédie politicienne", a conclu le président du Grand Guéret.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess