Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

"Quartiers perdus de la France" : Laurent Wauquiez pointe du doigt Saint-Étienne et Firminy

lundi 30 octobre 2017 à 13:49 Par Noémie Philippot et Lola Fourmy, France Bleu Saint-Étienne Loire

Invité du Grand Jury sur RTL dimanche 29 octobre, Laurent Wauquiez a cité Saint-Étienne et Firminy en exemple de villes minées par le communautarisme. Des déclarations qui font bondir l'ancien maire de Saint-Étienne, Maurice Vincent, qui dénonce une caricature.

Laurent Wauquiez a cité Firminy et Saint-Etienne comme exemple de villes minées par le communautarisme.
Laurent Wauquiez a cité Firminy et Saint-Etienne comme exemple de villes minées par le communautarisme. - Capture d'écran RTL

Saint-Étienne, France

Laurent Wauquiez était hier, dimanche 29 octobre, invité de l'émission "Le Grand Jury" sur RTL. Le candidat à la présidence du parti Les Républicains a été interrogé sur la question des menus de substitution. Il a alors réaffirmé son soutien au maire de Chalon-sur-Saône qui a décidé de les retirer (la justice a décidé de les réintégrer) et se dit contre lui aussi. Il cite alors l'exemple de Firminy dans la Loire (à la 35e minute dans la vidéo ci-dessous).

"Je viens de la Haute-Loire, juste à côté de chez moi, dans la Loire, il y avait une commune admirable Firminy, où quand on jouait au foot on s'arrangeait pour qu'il y ait un sandwich au fromage et un sandwich au jambon que chacun pouvait manger. Ça s'appelle le fait de respecter chacun, sans que ce soit la religion qui impose ces choses" — Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes

"Je vous emmène à Saint-Étienne, à Firminy vous verrez que la réalité va vous sauter au visage"

Dans un deuxième temps, toujours sur la question de la laïcité et de l'intégration, Laurent Wauquiez fait une nouvelle fois référence à Firminy et à Saint-Étienne. Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes détaille sa conception de l'intégration : "moi, je considère que l’étranger qui arrive c’est à lui de s’adapter à la France, et ce n’est pas à la France de s’adapter à lui. Je pense que c’est cela qui a permis à la France d’intégrer pendant 100 ans des étrangers".

Le journaliste lui répond alors : "à vous entendre, on a l’impression que c’est la théorie du grand remplacement culturel?". Laurent Wauquiez rétorque : "ce n’est pas le grand remplacement culturel […] c’est juste une réalité. La réalité, c’est que vous avez, aujourd’hui, en France des quartiers qui sont les quartiers perdus de la France. Sortez du plateau de RTL, venez avec moi. Je vous emmène à Saint-Étienne, on ira à Firminy. Et vous verrez rapidement que la réalité va vous sauter au visage." (36"35 de la vidéo).

"Une caricature absurde" pour Maurice Vincent

Ces propos ont rapidement fait réagir sur Twitter. Notamment l'ancien sénateur - maire de Saint-Étienne, Maurice Vincent qui dénonce une caricature absurde. L'homme politique a réagi dans un communiqué sur son site : "je ne me résoudrai jamais, pour ce qui me concerne, à voir notre ville et notre territoire caricaturés à ce point par quelqu'un qui ne les connait pas, les méprise et les abaisse sans cesse pour alimenter sa stratégie politique aussi évidente que dangereuse".

Joint par France Bleu Saint-Étienne Loire à la mi journée, Maurice Vincent déplore les propos du président de la région Auvergne-Rhône-Alpes : "Je trouve ça choquant, et surtout je suis outré qu'on utilise l'exemple de nos villes pour finalement les dénigrer, alors que la situation qui prévaut n'est absolument pas celle que développe M. Wauquiez pour ses opérations politiques personnelles. Je peux assurer qu'il n'y a aucun quartier qui serait en quelque sorte sorti de la France. Moi j'estime qu'il a porté atteinte à l'image de Saint-Étienne et de sa région sur antenne nationale et c'est scandaleux."

Maurice Vincent, ancien maire de Saint-Etienne, est outré par les propos tenus par Laurent Wauquiez à l'antenne de RTL.

Le maire de Firminy réclame des excuses publiques

Au lendemain de ces propos, le maire de Firminy Marc Petit n'en revient toujours pas. Pour l'élu communiste Laurent Wauquiez a prononcé des mots hallucinants et irresponsables, preuves de sa méconnaissance du terrain. Il invite même officiellement le président de la région à venir dans sa ville :

Je mets au défi Laurent Wauquiez de venir à Firminy, avec sa voiture ou la mienne, pour qu’on se promène et qu’il puisse connaitre la quatrième ville de la Loire" Marc Petit

Firminy, 17.000 habitants est aussi classée à l'Unesco comme le rappelle le maire. Marc Petit décrit une ville tranquille, qui "connait les mêmes problèmes d'incivilités que les autres, notamment en Haute-Loire". Et de s'étonner que Laurent Wauquiez ne cite aucune ville du département voisin.

Marc Petit réclame donc des excuses publiques et dénonce une stratégie de la part de Laurent Wauquiez pour séduire l'électorat de Marine Le Pen.