Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Grégory Galbadon, député de Coutances-Valognes, fait le point après six mois d'exercice

vendredi 26 janvier 2018 à 16:01 Par Katia Lautrou, France Bleu Cotentin

Voilà six mois que Grégory Galbadon, 44 ans, exerce la fonction de député de la grande circonscription de Coutances-Valognes (Manche). Suppléant de Stéphane Travert aux législatives, qui lui a été nommé ministre de l'agriculture, il prend son nouveau rôle très à cœur.

Grégory Galbadon
Grégory Galbadon © Radio France - katia lautrou

Coutances, France

"J'ai soif d'apprendre et de travailler pour le territoire", depuis le mois de juin le travail a été très intense pour Grégory Galbadon. Arrivé à l'Assemblée nationale quand Stéphane Travert a été nommé ministre de l'agriculture, il fait le point ce vendredi sur les six mois qu'il vient de vivre en tant que parlementaire. 

Responsable du projet de loi sur les Jeux Olympiques 2024, il siège à la commission des affaires culturelles et de l'éducation, dans des groupes d'études comme celui lié aux enjeux de l'eau ou sur le cheval. 

Faire avancer le dossier de la RN13"

S'il y a un dossier local sur lequel il souhaite s'investir à fond c'est celui de la RN13 et des travaux de sécurisation promis depuis des lustres aux riverains et qui auraient dû débuter l'an dernier. "C'est incompréhensible, je veux faire avancer ce dossier" . Une réunion sur la RN13 aura lieu en préfecture ce mercredi 31 janvier. 

L'ancien sportif l'affirme : il en a sous la pédale et se mobilisera aussi pour la défense de la santé À l'instar de la ministre de la Santé, il estime qu'il faut obliger les médecins à s'installer trois ans dans les déserts médicaux. Et évidemment il est très attentif également au maintien du  SMUR de Valognes.

Désenclaver Coutances"

Pour inciter les médecins à venir chez nous encore faut-il selon lui désenclaver Coutances par exemple. Et là Grégory Galbadon passe un message aux conseillers départementaux : il est favorable à la création d'une route qui rejoindrait l'A84 une route droite entre Coutances et Fleury (Villedieu). Grégory Galbadon qui promet qu'il ne se contentera pas d'écrire ou de rencontrer les ministres, il agira pour le territoire.