Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grenoble : des anciens membres de la société civile avec Alain Carignon fondent leur propre mouvement

-
Par , France Bleu Isère

Un nouveau mouvement politique vient de naître à Grenoble. Le Mouvement Constructif Citoyen, mené par Magali Féret, élue avec Alain Carignon puis démissionnaire (où mise à la porte ?) lors du premier conseil municipal, entend s'intégrer et peser sur la vie politique locale.

Le bureau du nouveau parti grenoblois mené par Magalie Féret (veste verte), le Mouvement Constructif Citoyen, lors de sa première conférence de presse ce samedi 29 août.
Le bureau du nouveau parti grenoblois mené par Magalie Féret (veste verte), le Mouvement Constructif Citoyen, lors de sa première conférence de presse ce samedi 29 août. © Radio France - Bastien Thomas

Les six anciens colistiers d'Alain Carignon aux dernières élections municipales grenoblois avaient donné rendez-vous à la presse dans un café sur la place de Gordes, à deux pas du jardin de Ville. Menés par Magali Féret, ex numéro deux de la liste société civile avec Alain Carignon, le Mouvement Constructif Citoyen (MCC) veut peser dans la vie politique locale et dialoguer avec toutes les organisations.

"Comment on compte procéder ? Avec humilité." - Magali Féret, président du MCC.

"Le but, c'est d'élargir le débat à Grenoble" explique Magali Féret. "On compte convier les Grenoblois, tous les mois, mois et demi, à une conférence sur une thématique précise avec un intervenant extérieur pour ne pas nous accuser d'être pro ou anti Piolle" continue-t-elle. C'est avec ces conférences que le nouveau mouvement (qui a par ailleurs le statut d'un parti politique) pourra se trouver une identité politique et faire ses premières propositions. La première conférence est prévue pour le mois de septembre et le thème sera axé sur la sécurité.

Un parti qui n'est pas dans le sillage d'Alain Carignon

Lorsque la question est posée, la direction du MCC coupe court. "On s'est désolidarisé de lui et on discutera avec lui comme avec les autres partis. Si l'on considère qu'une idée est bonne venant de tel ou tel parti alors on la soutiendra" précise les cinq membres du bureau, le dernier n'étant pas présent. "Mais ce n'est pas parce que l'on a quitté nos postes que l'on veut en découdre avec ce parti, loin de là. On est encore en très bons termes avec Alain Carignon, mais on ne participe plus aux réunions. Et dans la liste de la société civile, il y a tout de même des partis de droite dont les idées ne nous correspondaient pas" précise encore Magali Féret.

"On pourra donner nos propositions directement par téléphone auprès du cabinet de Monsieur Piolle où contacter les oppositions pour en faire aussi" explique Magali Féret. "Mais chaque citoyen peut le faire, encore faut-il le savoir" poursuit-elle.

Le bureau du Mouvement Constructif Citoyen

  • Présidente : Magali Féret
  • Vice-président : Jérôme Odier
  • Trésorière : Hélène Darbon
  • Vice-trésorier : Patrick André
  • Secrétaire : Nicolas Colomina 
  • Vice-secrétaire : Olivier Morlotti

Trois sympathisants étaient présents lors de cette conférence de presse de présentation du parti, qui précise avoir déjà le soutien d'une vingtaine de personnes. "Des sympathisants qui n'étaient pas membre de la société civile avec Alain Carignon" conclut la président du MCC.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess