Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grenoble : le maire ferme les services publics pour protester contre la baisse des dotations de l'Etat

-
Par , , France Bleu Isère
Grenoble, France

A Grenoble le maire Eric Piolle (EELV) ferme pour une journée les services publics municipaux de la ville (crèches, bibliothèques, piscines, musée...) pour dénoncer le tour de vis de l’État qui va baisser de six millions d'euros ses dotations. Les oppositions sont vent debout !

Eric Piolle dans le studio de France Bleu Isère
Eric Piolle dans le studio de France Bleu Isère © Radio France - Didier Vachon

"Le gouvernement socialiste baisserait la dotation de l'état à la ville de Grenoble de 20 millions d'euros entre 2013 et 2017" Tel est le point de vue défendu par le maire Eric Piolle, pour la préparation du budget 2016, de la ville.

Grenoble au bord de la faillite ?

"Grenoble serait au bord de la faillite" a-t-on entendu au conseil municipal du vendredi 20 novembre et c'est la faute au gouvernement. Les élus PS parlent plutôt de 14 millions de 2014 à 2017. Et pour ancrer la baisse de qualité du service public municipal dans la tête des citoyens, la majorité "rassemblement citoyen et écologique" organise ce mercredi 25 novembre, une journée sans services publics municipaux.

Accusé de manipulation politique par ses opposants ( PS et Républicains) Eric Piolle s'expliquesur France Bleu Isère :  "il s'agit d'une opération de vérité, la ville de Grenoble est arrivée au bout d'un cycle".

Eric Piolle invité de France Bleu Isère Matin

Qu'est ce qui sera ouvert ou fermé ?

Principaux impactés : les jeunes parents puisque les crèches seront fermées. et aussi les garderies des écoles primaires. L'accueil ne sera assuré que par les enseignants. Impactés aussi les adolescents : pas d'accès aux piscines, bibliothèques, gymnases municipaux, musées, conservatoire de musique. Impactés encore, les habitants du centre : pas de nettoyage dans les rues quand les agents passent deux fois par jour dans l'hyper-centre. Impactés enfin ceux qui voulaient profiter du mercredi pour régler des questions administratives: les mairies de quartier sont fermées.

Il y a quand même les services municipaux qui fonctionnent: la police municipale va patrouiller, les automobilistes seront sanctionnés comme d'habitude. Pas impactés non plus : les anciens. Les maisons de retraites et tous les services pour les personnes âgées restent ouverts. Quant aux 3000 agents de la ville et du CCAS, ils sont convoqués ce vendredi matin à une réunion générale au palais des sport et l'après midi à des réunions dans leurs services.

Socialistes et républicains dénoncent un coup politique et une instrumentalisation des agents

La réponse des parlementaires socialistes élus sur le territoire de la métropole ne s'est pas faite attendre. Ils parlent de provocation et d'irresponsabilité du maire.

Les socialistes dénoncent un mensonge et un coup politique du maire

Quant à la droite, par la voix de Matthieu Chamussy son chef de file, elle dénonce une instrumentalisation des agents municipaux et demande un audit indépendant sur les finances de la ville.

Matthieu Chamussy sur France Bleu Isère

Choix de la station

À venir dansDanssecondess