Politique

Grenoble : recul de "Cœurs de ville, Cœurs de Métropole" sur l'aménagement de l'axe Rey-Sembat-Lyautey

Par Julien Morin, France Bleu Isère jeudi 5 janvier 2017 à 18:14

Jeudi, Ville, Métropole et SMTC faisaient le bilan de concertation du projet "Cœur de Ville, Cœur de Métropole"
Jeudi, Ville, Métropole et SMTC faisaient le bilan de concertation du projet "Cœur de Ville, Cœur de Métropole" © Radio France - Julien Morin

La grande "autoroute à vélo", c'est fini. Elle devait initialement partir du parc Paul Mistral pour rejoindre les berges de l'Isère via les boulevards Lyautey, Sembat et Rey. Finalement, dans le projet soumis au vote en février, l'axe sans voitures ne comprendra que le boulevard Agutte-Sembat.

Le projet "Cœur de ville, cœur de Métropole" entre dans une nouvelle phase. Les aménagements de circulation seront soumis au vote du Conseil Métropolitain, du SMTC et du Conseil Municipal en février 2017 prochain. Jeudi, les trois acteurs faisaient le bilan de la concertation publique lancée le 26 septembre dernier. Peu de changement par rapport au projet initial, seule la voie réservée aux cyclistes, initialement prévue du parc Paul Mistral aux berges de l'Isère via les boulevards Liautey, Agutte Sembat et Rey est réduite au seul boulevard Agutte-Sembat afin de laisser l'accès au parking Hoche pour les véhicules.

Le projet d'aménagement soumis à la concertation - Aucun(e)
Le projet d'aménagement soumis à la concertation - lametro.fr

"On a pris le projet à minima, en fait on a rien négocié" pour Olivier Corneloup, président de l'Union des commerçants de Strasbourg-Chavant

Un recul qui ne satisfait toutefois pas encore les commerçants. Depuis l'annonce du projet, ils sont descendus a plusieurs reprises dans la rue, opposés à l'exclusion des voitures de l'axe Liautey-Sembat-Rey. "On a pris le projet à minima, en fait on n'a rien négocié, assure Olivier Corneloup. On envisage tous les recours possibles, on envisage de montrer tout notre mécontentement par rapport à ce projet. Ça va à l'encontre de l'intérêt des habitants, des commerçants, et de l'économie locale." Les commerçants craignent une baisse de la fréquentation dans leurs boutiques. Faux pour Christophe Ferrari, le président de la Métropole, "moi ça ne m'empêchera pas de continuer à aller dans mes commerces de 'Cœur de ville' car j'ai mes habitudes, et je continuerai à les avoir. Je demande à ce que tout le monde ait confiance dans ce qu'il amène en terme d'attractivité sur le territoire."

Un damier coloré pour matérialiser les croisements autos-vélos-piétons - Radio France
Un damier coloré pour matérialiser les croisements autos-vélos-piétons © Radio France - Véronique Saviuc

Près de 2500 votes en ligne pendant la concertation

Le projet final comprend donc des modifications qui tiennent compte des 2324 votes en ligne des habitants de la Métropole enregistrés. Une participation satisfaisante pour Yann Mongaburu, le président du SMTC. "Le but d'une concertation est de prendre en compte les remarques, les réserves, les exigences, rappelle l'élu. Maintenant, la concertation continue : on est sur un projet qui va s'échelonner jusqu'en 2019." Les premiers travaux devraient être engagés dès février. L'objectif étant de les avoir achevés avant 2019, et le début de ceux sur l'échangeur de l'A480 au Rondeau.