Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Election au conseil départemental : grosse crise à droite

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire
Loire, France

On vous le disait dès mardi sur France Bleu Saint-Etienne Loire, l’élection du nouveau président du conseil départemental s’annonce bien plus mouvementée que prévue. La droite se déchire. Alain Laurendon et Georges Ziegler se disputent la candidature.

Georges Ziegler (à gauche) et Alain Laurendon (à droite)
Georges Ziegler (à gauche) et Alain Laurendon (à droite) © Maxppp -

A trois jours de l’élection du nouveau président du conseil départemental de la Loire, il y a du grabuge en coulisse pour remplacer Bernard Bonne, actuel président LR, élu sénateur fin septembre. Comme nous vous le disions dès mardi sur France Bleu Saint-Etienne Loire, l’élection n’est pas si jouée d’avance. En effet, Georges Ziegler a joué les trublions. A tel point que deux réunions de crise sont organisées en urgence. Ce vendredi après-midi d’abord. Lundi matin ensuite, en dernière minute, juste avant l’ouverture de la séance et le vote.

Alain Laurendon Vs Georges Ziegler

Et pourtant, la place semblait chaude pour Alain Laurendon. Le 3e vice-président, adoubé par Bernard Bonne en personne, a été élu lors d’un vote informel et interne à la majorité de droite. Mais c’était sans compter sur Georges Ziegler, donc, premier vice-président UDI et successeur légitime. Depuis une semaine, le centriste manœuvre dans les couloirs du département pour s’assurer les votes des conseillers. S’il maintient sa candidature dissidente, Alain Laurendon pourrait carrément se retirer. Les deux élus ont le week-end pour se décider. Ils devront donner leur réponse définitive à Bernard Bonne lundi matin. L’actuel patron du département ne veut qu’un candidat de la majorité pour éviter à la droite de se ridiculiser.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess