Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Guillaume Garot, député PS mayennais, votera la confiance au gouvernement

dimanche 25 juin 2017 à 12:24 Par Armêl Balogog, France Bleu Mayenne

Dimanche 25 juin, le député socialiste de la première circonscription mayennaise a affirmé sur franceinfo son "soutien exigeant" au président Emmanuel Macron, malgré la décision du Conseil national du PS de s'inscrire dans l'opposition au gouvernement.

Guillaume Garot, député socialiste, au café citoyen de France Bleu Mayenne
Guillaume Garot, député socialiste, au café citoyen de France Bleu Mayenne © Radio France - Isabelle Marchand

Laval, France

Le Parti socialiste sera dans l'opposition à l'Assemblée nationale. Le Conseil national du PS a décidé, samedi 24 juin, qu'il ne votera pas la confiance au gouvernement, mardi 4 juillet. Au lendemain de cette décision, Guillaume Garot a lui une position contraire. "C'est la position qui a été adoptée par le conseil national, mais ça n'est pas ma position" a réagi le député socialiste de la première circonscription de la Mayenne, réélu aux élections législatives 2017, sur franceinfo. "Il se trouve que j'ai pris des engagements devant les Mayennais qui m'ont fait confiance, qui m'ont réélu", a-t-il ajouté.

Moi, je suis dans un soutien exigeant à Emmanuel Macron. - Guillaume Garot, député PS en Mayenne

"Les Français veulent qu'on donne sa chance au nouveau président car il y a des défis considérables devant nous, contre le chômage, pour réorienter l'Europe, a estimé le député. En même temps, un soutien exigeant, ça ne veut pas dire que nous sommes dans un chèque en blanc. Il faudra avoir des débats très approfondis, et je me battrai toujours, pour que les valeurs de justice, de lutte contre les inégalités soient au cœur des politiques publiques et des lois qui seront votées."

Je souhaite voter la confiance au gouvernement, qui sera présentée le 4 juillet parce que c'est comme ça qu'on est plus forts. - Guillaume Garot, député PS en Mayenne

Pour l'instant, le Conseil national du PS n'a décidé d'aucune sanction envers les députés qui voteraient la confiance au gouvernement. Certains souhaitent leur expulsion d'office du parti. "Si on commence à exclure au moment où on veut reconstruire, on n'ira pas très loin, tranche Guillaume Garot. Moi j'ai une sensibilité que j'exprime au sein du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, j'entends que cette sensibilité soit respectée."