Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Guillaume Gontard, nouveau sénateur de l'Isère : "c'est sûr ça change de la mairie du Percy"

mercredi 27 septembre 2017 à 8:51 Par Simon De Faucompret et Nicolas Crozel, France Bleu Isère

Invité de France Bleu Isère ce mercredi 27 septembre, le nouveau sénateur Guillaume Gontard revient sur la surprise qu'il a créée aux élections sénatoriales dimanche et sur ses premiers pas au Palais du Luxembourg.

Guillaume Gontard, nouveau sénateur de l'Isère
Guillaume Gontard, nouveau sénateur de l'Isère - © DR (Page facebook de Guillaume Gontard)

Grenoble, France

"On aurait été très déçus de ne pas avoir un siège." Guillaume Gontard et ses six colisitiers étaient confiants, mais c'est pourtant l'une des surprises du scrutin de dimanche 24 septembre : candidat Divers Gauche aux sénatoriales, il a été élu sénateur de l'Isère avec un très bon score, le plaçant deuxième avec 546 voix. Un résultat dont s'étonnait même le politologue Olivier Ihl à l'antenne de France Bleu Isère, au lendemain du scrutin.

"Le rassemblement à gauche fonctionne (...) quand on parvient à s'accorder sur des valeurs communes" — Guillaume Gontard, sénateur divers-gauche de l'Isère

Le sénateur Guillaume Gontard était sur France Bleu Isère ce mercredi 27 septembre. Réécoutez son intervention.

Gauche unie ?

Le nouveau sénateur, soutenu par Europe Écologie les Verts, le Parti communiste et le Mouvement du 1er Juillet créé par Benoît Hamon, fédère plusieurs mouvances de la gauche. Et il en est conscient. "On a fait une bonne campagne", juge-t-il, "en montrant que le rassemblement fonctionnait. L'ensemble de la gauche a un sens, quand on arrive à s'accorder sur des valeurs communes et à montrer qu'on peut être le relais des territoires."

L'ensemble de la gauche... mais sans le PS ! Le socialiste André Vallini a été réélu sénateur en faisant liste à part. "Ça prouve que nous sommes dans une période de transition, de changement de la vie politique", pointe Guillaume Gontard. À noter que son score est même supérieur à son collègue socialiste, qui a réuni 474 voix.

Les sénateurs de l'Isère - Radio France
Les sénateurs de l'Isère © Radio France - Denis Souilla

Du Percy au "Luxembourg", de la mairie au palais

En début de semaine, le maire de la commune du Percy en Isère (170 habitants "au dernier recensement") faisait ses premiers pas dans le Palais du Luxembourg, qui sera son QG pendant six ans. "Ça change de la mairie du Percy", sourit-il. "Bien qu'elle soit très belle !" Un ressenti immédiat et évident pour lui : "Beaucoup de fierté d'être là, de prendre ses marques. De savoir qu'on va pouvoir agir, changer les choses."

"Au Sénat, on travaille sur des sujets transversaux, sans couleur politique" — Guillaume Gontard, sénateur divers-gauche de l'Isère

Pétri d'idées de gauche, élu avec le soutien des écologistes et des communistes, Guillaume Gontard ne craint-il pas de déchanter dans cette Chambre traditionnellement bien ancrée à droite ? "Le premier rendez-vous est le vote du président lundi (le 2 octobre, NDLR)", tempère-t-il. "Je vais jouer mon rôle d'opposition, bien sûr. Mais aussi de proposition." C'est, selon lui, "l'avantage du Sénat. On travaille en profondeur sur des sujets transversaux, qui n'ont pas nécessairement de couleur politique."