Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Guillaume Peltier veut faire pression sur François Hollande pour lever l'embargo russe sur les produits agricoles

-
Par , France Bleu Orléans

Le chef du groupe d'opposition Les Républicains-UDI au Conseil Régional était l'invité de France Bleu Orléans ce jeudi matin. Les élus du Centre-Val de Loire sont en session pour le débat d'orientation budgétaire.

Guillaume Peltier (LR), invité de France Bleu Orléans ce jeudi
Guillaume Peltier (LR), invité de France Bleu Orléans ce jeudi © Radio France - Stéphane Barbereau

Orléans, France

Le groupe d'opposition Les Républicains-UDI va déposer ce jeudi matin, lors de la session du Conseil Région du Centre Val de Loire, un voeu destiné à François Hollande sur l'embargo russe sur les produits agricoles européennes, conséquence d'un premier embargo décrété par l'Union Européenne :

Il est indispensable que les collectivités territoriales fassent pression sur François Hollande pour que la France prenne des initiatives lourdes et fortes dans les prochains jours avec la Russie

Pour le maire de Neung sur Beuvron (Loir et Cher) et conseiller régional, la fin de l'embargo permettrait de soulager les agriculteurs qui traversent une grave crise, due en partie à ces représailles économiques, conséquence de la guerre en Ukraine. Est-ce que cela revient à dire que la diplomatie du carnet de chèque doit passer avant la défense des règles internationales et du respect des frontières ?

Les relations se sont sérieusement réchauffées sur la question du terrorisme. Il est temps de rétablir des relations commerciales

Guillaume Peltier est conscient que cette mesure, qui relève du Chef de l'Etat et du gouvernement, ne sera pas suffisante pour soulager les agriculteurs. Il propose également un moratoire sur les normes régionales :

L'addition successive des normes, en particulier dans notre région, brime et bride la croissance, celles et ceux qui veulent créer et innover

Guillaume Peltier, dans les studios de France Bleu Orléans - Radio France
Guillaume Peltier, dans les studios de France Bleu Orléans © Radio France - Stéphane Barbereau

Défenseur du monde rural, de la France qui travaille

Le leader de l'opposition de droite et du centre ressort une promesse de campagne : devenir la première région de France pour les circuits courts :

Que nos cantines de lycées, collèges, écoles, cliniques, hôpitaux soient enfin approvisionnés par les producteurs de nos territoires

Dans la manifestation des agriculteurs loirétains mardi, sur l'ex-nationale 60, on a pu lire ce slogan sur l'un des tracteurs qui bloquaient la route à quatre voies :

Un slogan vu dans la manifestation loirétaine des agriculteurs ce mardi - Radio France
Un slogan vu dans la manifestation loirétaine des agriculteurs ce mardi © Radio France - Stéphane Barbereau

Un slogan que ne reprend pas tout à fait à son compte Guillaume Peltier :

Dans les slogans, c'est forcément caricatural, il faut pas tout mélanger (...). Moi je demande la justice, l'égalité, et c'est vrai que quand on voit un gouvernement se mobiliser de manière très forte et réactive sur les migrants, je comprends l'exaspération de la France qui travaille

Lancer un nouvel emprunt régional pour investir

Guillaume Peltier veut que la Région emprunte davantage pour faire de l'investissement, "libérer de l'énergie, créer des guichets uniques, faire un nouveau plan de formation". Pourtant, pendant la campagne des Régionales, la droite affirmait que l'endettement de la Région était insoutenable, avait triplé en 17 ans :

L'emprunt pour le fonctionnement, pour augmenter le nombre de fonctionnaires, c'est une mauvaise dette. Si on s'endette pour libérer les PME, créer de la richesse, limiter le nombre de chômeurs, alors c'est une dette saine

G. Peltier défend son idée de lancer un grand emprunt régional

Un raisonnement que conteste François Bonneau, le président (PS) du Conseil Régional :

Le yo yo en matière d'investissement, c'est une mauvaise politique. Il faut un emprunt de haut niveau maintenu durablement, ça donne du boulot aux entreprises

François Bonneau, le président (PS) du Conseil Régional - Radio France
François Bonneau, le président (PS) du Conseil Régional © Radio France - Stéphane Barbereau

La Région va donc augmenter le niveau d'emprunt mais dans des proportions qui permettent de soutenir l'effort durablement selon François Bonneau.

François Bonneau répond à Guillaume Peltier

Nicolas Sarkozy, les paquets de tabac, le vin et les fromages neutres

Mercredi, lors d'une réunion du parti Les Républicains consacré à l'agriculture et à la ruralité, Nicolas Sarkozy s'est prononcé contre les paquets de cigarettes neutres : "si vous acceptez çà, dit l'ancien président, vous aurez demain des intégristes qui vous demanderaient la bouteille neutre puis le fromage neutre". Guillaume Peltier comprend la logique :

Il y a un grand risque d'aseptisation complète. Le tabac tue et Nicolas Sarkozy est totalement conscient de cette évidence. Si demain, pour les viticulteurs, on supprime l'identité de nos terroirs, alors oui, il y a un danger pour notre pays. Il faut juste l'analyser avec précision, acuité et un peu de second degré

Guillaume Peltier, l'invité du matin ce jeudi, sur France Bleu Orléans - Radio France
Guillaume Peltier, l'invité du matin ce jeudi, sur France Bleu Orléans © Radio France - Stéphane Barbereau

Sur l'entrée possible de Nicolas Hulot au gouvernement, Guillaume Peltier, porte-parole national du parti Les Républicains, est sans surprise très critique :

Cela changera rien. Ce qu'il faut changer de politique et ce n'est pas avec Monsieur Hulot, avec sa vision très idéologique de l'écologie, que nous nous en sortirons

Réécoutez l'intégralité de l'interview de Guillaume Peltier

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu