Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Régionales : Lutte Ouvrière veut faire entendre le camp des travailleurs

-
Par , France Bleu Gironde

Pour Lutte Ouvrière, les élections régionales ont une portée nationale. Guillaume Perchet, la tête de liste pour la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, invite ainsi ses électeurs à utiliser leur bulletin de vote pour rejeter la politique des socialistes.

Guillaume Perchet candidat lutte ouvrière
Guillaume Perchet candidat lutte ouvrière © Radio France - Aurélie Bambuck

France Bleu Gironde : nous sommes dans un contexte d'hommage national après les attentats, quel est votre sentiment face à ces événements ?

Guillaume Perchet : On a exprimé toute notre compassion à l'égard des victimes, et on a dénoncé les terroristes comme des barbares qui en veulent à toute l'humanité mais on a aussi dénoncé notre gouvernement parce qu'il est en grande partie responsable y compris de la montée du terrorisme, de la montée de la barbarie sur la planète. C'est notre gouvernement qui fait aussi avec les américains, guerre sur guerre au Moyen Orient, pour le pétrole, pour les matières premières et après on s'étonne que la barbarie nous rattrape ici dans les métropoles occidentales. 

Quel impact auront ces attentats sur le scrutin régional ?

Ça a modifié la situation politique. Tout le monde fait du front national aujourd'hui : la droite court après le front national, Hollande a essayé de doubler le front national sur sa droite, et tout tire à droite. Le FN progresse parce que le parti socialiste fait le lit du front national. Les partis qui se succèdent au pouvoir font la démonstration que rien ne change, et bien une partie des travailleurs sont démoralisés et cherchent un sauveur suprême. Nous on dit qu'il n'y aura pas de sauveur suprême, que du front national au parti socialiste en passant par la droite ils sont tous dans le camp du patronat, et il faut donc que les travailleurs utilisent leur bulletin de vote pour rejeter tous ces partis. 

Plus qu'une élection régionale, c'est un scrutin national pour vous ?

Il ne faut pas tomber dans ce piège qui est de dire que c'est une élection régionale. Le Parti socialiste quand il dit que c'est une élection régionale, c'est juste pour essayer de ne pas subir le discrédit qu'il a au niveau national . Moi j'ai une ambition, c'est de faire passer des idées, de faire passer un programme de lutte contre le chômage je pense qu'il faut interdire les licenciements, et répartir le travail entre tous,  et ça on ne l'aura pas avec le bulletin de vote, on l'aura si le monde du travail descend dans la rue pour l'imposer avec un rapport de force. Mais les élections ça permet d'exprimer des idées, et nous on veut faire entendre le camp des travailleurs dans ces élections parce qu'on pense qu'il n'y a que ça d'utile à faire. 

Vous craignez une forte abstention ?

S'abstenir c'est se taire, on nous donne l'occasion de nous exprimer et bien nous on demande aux travailleurs qui sont conscients qu'il faut changer les choses, de prendre le bulletin de vote lutte ouvrière pour dire quelque chose avec nous et exprimer leur désaveu de toute cette politique. 

Comment vous voyez cette grande région ?

Elle est comme les autres , ici le patronat prend dans les caisses publiques pour augmenter ses profits. On veut désavouer toutes ces politiques en faveur du patronat que ce soit la gauche la droite ou le front national.

Guillaume Perchet candidat lutte ouvrière

A LIRE AUSSI

Notre dossier complet "Elections régionales en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes"

Régionales 2015 : découvrez les 10 têtes de liste en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu