Politique

Hamon / Valls au second tour de la primaire : les réactions dans la Loire

Par Angy Louatah, France Bleu Saint-Étienne Loire dimanche 22 janvier 2017 à 22:05

Le bulletin le plus glissé dans les urnes ce dimanche : celui de Benoît Hamon.
Le bulletin le plus glissé dans les urnes ce dimanche : celui de Benoît Hamon. © Maxppp - max ppp

Les électeurs de la primaire de la gauche auront donc droit à un duel Benoît Hamon - Manuel Valls au second tour dimanche prochain. Régis Juanico, député de la Loire et porte-parole de Benoit Hamon est heureux de pouvoir "faire valoir une ligne politique claire" face à Manuel Valls.

Nationalement, avec plus de 36% des voix, c'est donc Benoît Hamon qui sort clairement vainqueur de ce premier tour de la primaire de la gauche. Manuel Valls, l'ancien Premier Ministre, arrive en seconde position avec environ 31% des suffrages. Le troisième homme est Arnaud Montebourg. Il a d'ores et déjà appelé à voter pour Benoît Hamon.

Les résultats dans la Loire et Haute-Loire

Benoit Hamon pointe à 38,09% (5530 voix), Manuel Valls à 30,54% (4434 voix), Arnaud Montebourg à 19,5% et Vincent Peillon à 5,78% pour environ 14 000 votants alors que l'objectif était la barre des 15 000. Sur les 4474 votants, Benoit Hamon pointe à 37,2%, Manuel Valls à 31,3% et Arnaud Montebourg à 18,6%.

Les réactions

Porte-parole de Benoit Hamon au niveau national, le député socialiste Régis Juanico est évidemment satisfait du duel qui est proposé.

"C’était important d'arriver en tête. On est extrêmement satisfait de l'ampleur du score de Benoit Hamon qui est nettement en tête. Il est maintenant en capacité, avec Manuel Valls comme deuxième qualifié, de faire valoir une ligne politique claire face à lui. Les électeurs de gauche se sont remobilisés. On leur a donné de l'espoir et il faudra concrétiser cet espoir dimanche prochain. J’espère qu'il y aura deux millions d'électeurs."
— Régis Juanico, député de la Loire et porte-parole de Benoît Hamon

"Un risque d'éclatement du Parti Socialiste et de la gauche"

L'autre député socialiste de la Loire, c'est Jean-Louis Gagnaire. Lui est un soutien de Manuel Valls, il estime que le clivage entre l'ancien Premier ministre et Benoît Hamon est particulièrement fort.

"J'ai très clairement un problème avec ceux qui ont essayé de faire tomber le gouvernement et Benoît Hamon en est un. Il y a deux lignes qui vont s'opposer. On verra bien ce qu'il ressortira dimanche du scrutin. Mais il y a un risque d'éclatement du Parti Socialiste et de la Gauche."
— Jean-Louis Gagnaire, député de la Loire, soutien de Manuel Valls

La conseillère régional Laurence Juban fait également partie des soutiens de Manuel Valls. Elle constate et déplore le succès de la gauche des frondeurs au premier tour de cette primaire.

"Un certain nombre de nos concitoyens pensent que la gauche est belle quand elle est dans l'opposition. Moi je ne le crois pas. Je rappelle simplement qu'on ne choisit pas à ces primaires le prochain secrétaire du Parti Socialiste mais notre candidat pour représenter ce que nous voulons, ce que nous sommes à l’élection présidentielle. Benoît Hamon est très en souci sur la santé de l'appareil politique. Manuel Valls incarne davantage une vision pour notre pays, pour être une force aux niveaux national et international."
— Laurence Juban, conseillère régionale soutien de Manuel Valls

"Une erreur de stratégie" pour Montebourg

Florian Duron est le responsable régional de la campagne des jeunes avec Arnaud Montebourg. Son favori n'a pas réussi à se hisser au second tour et a annoncé son soutien à Benoît Hamon. Un échec qui tient à une erreur de stratégie selon lui.

"Il a trop eu une volonté de rassemblement des français. Il n'a pas suffisamment proposé de points d'ancrage à gauche. Sur une primaire, à mon sens, c'est une grosse erreur de stratégie. Comme on l'a vu à droite, quand on veut gagner une primaire partisane, il faut se positionner de manière partisane."
— Florian Duron, soutien régional d'Arnaud Montebourg

  - Visactu
© Visactu -