Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Handicap: Nadia Essayan et l'Assemblée demandent une concertation pour améliorer l'accès aux grandes surfaces

-
Par , France Bleu Berry

Passage en caisse facilité, rayons adaptés, bruit moins agressif. Sur une proposition de loi de la députée du Cher Nadia Essayan,l'Assemblée nationale demande une concertation entre professionnels et associations pour améliorer l'accès aux grandes surfaces des 12 millions de handicapés de France.

Nadia Essayan, députée du Cher
Nadia Essayan, députée du Cher © Maxppp - Vincent Isore

La députée du Cher Nadia Essayan peut avoir le sourire. Sa proposition de Loi visant à améliorer l'accès des grandes surfaces aux personnes handicapés a été adoptée ce jeudi (28/01) à une large majorité en première lecture. Par cette proposition, les parlementaires appellent à une vaste concertation entre les professionels du secteur et les associations de soutien et de défense des personnes en situation de handicap.

Prendre en compte l'ensemble des handicaps 

Une concertation dont l'objectif sera définir une série de mesures sous 18 mois, au terme desquels le gouvernement présentera au Parlement un rapport sur des mesures concrètes, assorti d'un calendrier de mise en oeuvre pour améliorer donc l'accessibilité des grandes surfaces. Cela peut concerner un accès aux caisses plus confortable ou des rayonnages plus larges, mais aussi des efforts plus ciblés pour faciliter par exemple la présence des chiens d'accompagnement, améliorer l'assistance dans les rayons. Encore plus subtil, et notamment pour des handicaps moins visibles, la concertation pourrait permettre la mise en place d'horaires aménagés permettant de faire ses courses avec des éclairages plus doux et dans un environnement moins bruyant.  C'était d'ailleurs, selon Nadia Essayan elle-même l'ambition originale du texte : instaurer une "heure de silence" dans les grandes surfaces afin d'en faciliter l'accès aux personnes autistes.  Mais devant l'intérêt soulevé par cette initiative, il a été décidé de "donner une ambition nouvelle" à la proposition de loi initiale en l'étendant à toutes les formes d'accessibilité pour toutes les personnes en situation de handicap - physique, mental, sensoriel, neurologique etc.

Mettre fin aux inégalités

La proposition de la députée du Cher concerne l'accessibilité des ensembles commerciaux, ainsi que des commerces de détail d'une surface de vente de plus de 1.000 m2.  En effet malgré les dispositions déjà existantes, près de la moitié des quelque 1,8 à 2 millions d'établissements recevant du public (ERP) de France ne disposent pas encore d'une accessibilité adaptée, C'est d'ailleurs ce qu'a relevé une autre député, LREM, Annaïg Le Meur. 

De son côté, la secrétaire d'Etat aux Handicapés Sophie Cluzel a salué une "formidable occasion" de "poursuivre les chantiers sur toutes les dimensions de l'accessibilité universelle". L'idée par exemple de généraliser ce moment de tranquillité pour aider les autistes à accéder aux grandes surfaces est en bonne voie après des expérimentations réussies dans des magasins Super U, et pourra faire partie de la future concertation. 

Nadia Essayan, députée du Cher

Choix de la station

À venir dansDanssecondess