Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Marlène Schiappa : une militante qui divise

-
Par , , France Bleu

Encouragée ou critiquée, la secrétaire d'Etat suscite, à chaque prise de parole, de nombreuses réactions. Sa place au gouvernement, son combat pour les femmes, sa communication... Et les hommes dans tout ça ? Découvrez son entretien sans concession.

Marlène Schiappa lors des questions au Gouvernement à l'Assemblée nationale
Marlène Schiappa lors des questions au Gouvernement à l'Assemblée nationale © Getty - Aurélien meunier

A l’occasion du Grenelle contre les violences conjugales, Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, était l’invitée samedi de l’émission Dans le rétro sur France Bleu.

--►ECOUTER l’interview dans son intégralité

Marlène Schiappa au micro de Déborah Grunwald

Aujourd’hui, une femme meurt tous les deux jours sous les coups de son conjoint.

Le Grenelle contre les violences conjugales s’est ouvert le mardi 3 septembre 2019, en écho au 39 19, le numéro d’écoute anonyme et gratuit destiné aux femmes victimes de violence, à leur entourage, aux témoins ainsi qu’aux professionnels concernés.

L’objectif : prendre des engagements concrets et collectifs visant à lutter toujours plus efficacement contre les violences conjugales.

Les féministes sont-elles des emmerdeuses ?

Quand je vois un programme de conférence et que je vois qu’il y a plein d’hommes et 0 femme, je soupire et je me dis et voilà c’est encore à moi d’être la féministe de service et de râler.

Drague ou harcèlement ?

Le harcèlement de rue, c’est ce qui humilie, menace, intimide les femmes, entrave leur liberté de circuler. 

Les Femens : Faut-il montrer ses seins pour se faire entendre ? 

Que les Femens montrent leurs seins si c’est ce qu’il faut faire pour faire passer des messages parce que c’est très difficile dans notre société d’images et de communication d’arriver à délivrer ces messages, je trouve ça positif. Et les Femens pour moi, je suis désolée, mais elles ont un certain courage. 

La parité dans les entreprises

Ma volonté ce n’est pas de dire allez maintenant 50% des dames de crèches ça va être des hommes et 50% des ouvriers du bâtiment ça va être des femmes. Ce n’est pas ça le propos. Le propos c’est que les sphères de pouvoirs dans ce pays et dans le monde sont trustées par des hommes. 

L’audit, une première pour un gouvernement 

Nous lançons un audit à l’aveugle sur 400 commissariats et gendarmeries pour analyser depuis le ministère de l’intérieur quelles sont les failles et comment y remédier. 

Sans attendre la fin du Grenelle, le 25 novembre prochain, 10 mesures d'urgence ont déjà été annoncées.

• 1.000 nouvelles places d’hébergement et de logement temporaires à partir du 1er janvier 2020 pour protéger les femmes victimes de violences en les mettant à l’abri.

• Faciliter l'accès à Visale, la garantie locative, pour que les victimes puissent bénéficier d’une caution locative gratuite et trouver un logement plus facilement.

• Lancement d’une plateforme de géolocalisation à destination des professionnels afin d’identifier rapidement les places d’hébergement réservé disponibles à proximité

• Mise en place d’un dispositif électronique anti-rapprochement dans les 48 heures après le prononcé de la mesure dans le cadre d’une ordonnance de protection ou d’un contrôle judiciaire

• Lancement d’un audit de 400 commissariats et gendarmeries portant sur l’accueil de plus de 500 femmes victimes de violences

• Mise en place d’une grille d’évaluation du danger dans tous les services de police et de gendarmerie. Cette grille permettra d'éviter les mains courantes et d'encourager au dépôt de plainte. 

• Généralisation de la possibilité de déposer plainte dans les hôpitaux 

• Mise en place d’un « retex » (pour retour d'expérience) au niveau local suite à un féminicide qui permettra de tirer les leçons de ce qui n'a pas fonctionné et d'améliorer les dispositifs en place.

• Possibilité pour le juge pénal de suspendre ou d’aménager l’exercice de l’autorité parentale par le père violent

• Suspension de plein droit de l’autorité parentale en cas de féminicide dès la phase d’enquête ou d’instruction

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu