Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Hausse de la taxe d'habitation : "L'Etat moralisateur, ça suffit !" réplique Patrick Genre, le maire de Pontarlier

vendredi 12 octobre 2018 à 18:50 Par Véronique Narboux, France Bleu Besançon et France Bleu

Le ministère de l'Economie a choisi de dévoiler la liste des 6.200 communes qui augmentent cette année le taux de la taxe d'habitation. Méthode qui indigne le maire de Pontarlier. Patrick Genre rétorque que s'il augmente la taxe, c'est pour compenser la baisse des dotations versées par l'Etat.

Selon Bercy, près de 6200 communes ont augmenté le taux de la taxe d'imposition cette année
Selon Bercy, près de 6200 communes ont augmenté le taux de la taxe d'imposition cette année © Radio France - Véronique Narboux

Pontarlier, France

"L'Etat donneur de leçons, ça suffit !" C'est en ces termes que Patrick Genre, le maire de Pontarlier, commente l'initiative de Bercy. Le ministère de l'Economie a en effet choisi de dévoiler la liste des presque 6.200 communes qui ont augmenté la taxe d'habitation cette année. Manière de montrer du doigt ceux qui auraient le mauvais goût d'amoindrir les effets d'une mesure-phare du gouvernement qui, lui, a promis, une baisse de 30% sur cette taxe.

L'Etat donneur de leçons, ça suffit !" - Patrick Genre, maire de Pontarlier

La méthode indigne Patrick Genre, sur le fond comme sur la forme. "Quand on met au pilori les collectivités sans se préoccuper de ce qui a provoqué ce choix, c'est honteux", s'étrangle l'élu pontissalien. Si nous en sommes là, c'est dû à l'accélération des baisses de dotations de l'Etat."

Patrick Genre précise que depuis 2014, la ville de Pontarlier a perdu quasiment trois millions d'euros de dotations versées par l'Etat. Alors oui, il assume d'augmenter la taxe d'habitation d'1,98%. Choix nécessaire, selon lui, pour maintenir le niveau de services qu'attendent ses administrés. 

Sinon, prévient-il, avec moins de ressources, les communes devront faire des choix comme supprimer l'offre de restauration scolaire, fermer une maison de quartier, réduire les ouvertures d'une bibliothèque ou d'une piscine. Et Patrick Genre enfonce le clou : "Parce que le président de la République a pris des engagements qu'il ne sait pas tenir, il met en cause des élus qui sont démocratiquement désignés par le suffrage universel, c'est inqualifiable !"