Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Haute-Garonne : ces électeurs fillonistes catholiques conservateurs tentés par Marine Le Pen

-
Par , France Bleu Occitanie
Toulouse, France

Depuis le premier tour de la présidentielle, la seule personnalité politique nationale, hors FN, qui appelle clairement à voter pour Marine Le Pen est la fondatrice du Parti Chrétien Démocrate, Christine Boutin. La déléguée du PCD en Haute-Garonne votera elle aussi pour la candidate FN. Entretien.

Marie-Claire Danen, déléguée régionale du Parti Chrétien Démocrate (PCD) ici aux côtés de sa fondatrice, Christine Boutin (en 2007)
Marie-Claire Danen, déléguée régionale du Parti Chrétien Démocrate (PCD) ici aux côtés de sa fondatrice, Christine Boutin (en 2007) - Droits réservés

En Haute-Garonne, 120.000 électeurs, soit 16.7% des votants, ont choisi Marine Le Pen dimanche, faisant du Front National, la troisième force politique du département. Juste derrière avec 1.600 voix de moins, François Fillon lui a recueilli 16.5% des suffrages.

Pourtant, depuis dimanche, à part Christine Boutin, aucun homme ou femme politique de rang national n'a clairement appelé à voter pour elle au second tour. Une partie de la droite s'est tournée vers Emmanuel Macron, suivie localement par le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, ou la patronne des Républicains en Haute-Garonne, Laurence Arribagé. D'autres taisent leur posture personnelle, ne choisissent pas, tournent autour du pot, évoquant sans le dire un vote blanc ou l'abstention, s'en remettant à la "libre conscience des électeurs".

Même si elle n'y exerce aucune fonction, Marie-Claire Danen est proche de la Manif pour Tous 31.
Même si elle n'y exerce aucune fonction, Marie-Claire Danen est proche de la Manif pour Tous 31. - Droits Réservés

Personne, en dehors des élus FN, n'a dit ouvertement qu'il votera pour Marine Le Pen, à une exception près : Christine Boutin, ancienne ministre, fondatrice et présidente d'honneur du Parti Chrétien Démocrate (PCD) qui se démarque d'ailleurs de l'actuel président du PCD, Jean-Frédéric Poisson qui n'a pas voulu choisir entre les deux finalistes, même si il tacle plus volontiers Emmanuel Macron. Nous avons interrogé Marie-Claire Danen, conseillère municipale de Toulouse pendant quinze ans aux côtés de Dominique Baudis puis de Jean-Luc Moudenc. Cette catholique fervente, très impliquée dans le milieu associatif catholique toulousain, ancienne candidate aux législatives de 2007 et 2012, est la représentante du PCD en Midi-Pyrénées. Et ne tourne pas autour du pot, elle. Interview.

L'INVITÉE EN UN CLIC - MC Danen, déléguée du Parti Chrétien Démocrate en Midi-Pyrénées

Bénédicte Dupont : Pour qui allez-vous voter le 7 mai ?

Marie-Claire Danen : "Je voterai personnellement et sans état d'état d'âme et sans engager le PCD pour Marine Le Pen. C'est assez évident, on n'a pas le choix, on a des obligations politiques. Voter blanc n'apporterait rien du tout. Nous sommes dans une transition politique dramatique. Et je me sens plus proche de la France vue par Marine Le Pen que de celle vue par Emmanuel Macron. Je n’adhère pas aux idées du FN, ni à tout le programme de Marine Le Pen mais je me dis qu'il faut apporter une contribution et voter contre Emmanuel Macron, si on ne veut pas que ce soit une bombe à retardement dans les mois à venir.

Je voterai pour Marine Le Pen car sa vision de la France est plus proche de la mienne que celle d'Emmanuel Macron

L'électorat de droite catholique conservatrice va t-il voter pour Marine le Pen, selon vous ?

Oui, on aura des surprises car les gens sont dans un désarroi total. Ils ne savent pas où voir cette ligne d'horizon que nous propose Emmanuel Macron. Si on veut avoir un poids dans l'élection, il faut avoir un vote significatif et signifiant.

Vous avez voté François Fillon au premier tour, êtes-vous déçue qu'il ait aussitôt appelé à voter pour Emmanuel Macron ?

C'est évident. J'ai une certaine expérience en politique et je ne suis pas étonnée, en fait. Mais pour être franche, tous les partis, PS et LR vont exploser. Il va y avoir une redéfinition des droites et des gauches, et vont apparaître des courants plus justes où les Français vont se retrouver plus facilement.

Depuis dimanche, rares sont les personnalités politiques à assumer leur vote pour Marine Le Pen, à part Christine Boutin. Pourquoi ?

Parce que justement ils espèrent tous faire partie de ces nouveaux courants qui vont émerger dans les prochains mois. Chacun défend son pré-carré en se disant que s''il s'engage trop maintenant, il aura une étiquette à vie. Chacun pense à juste titre faire partie de la future recomposition des partis. Maintenant, dans les urnes, je pense qu'il y aura beaucoup de bulletins contre Emmanuel Macron, c'est évident.

La droite est molle, chacun défend son pré-carré et pense à son avenir. Certains voteront Le Pen mais ils ne le disent pas.

Qui peut voter pour Marine Le Pen, d'après vous ?

Des gens qui ont analysé et discerné qui est Emmanuel Macron. Tous les Français qui veulent autre chose pour la France, ceux qui veulent "leur" France, ne peuvent pas ne pas voter contre lui, ce n'est pas possible.

La droite toulousaine n'a pas tardé à appeler à voter pour Emmanuel Macron. Vous qui connaissez bien cette droite toulousaine, vous êtes étonnée ?

Non, c'est une droite molle, une droite qui se protège et ne veut pas aller au bout de ses convictions.

Sens Commun (NDLR : bras politique de la Manif Pour Tous) en Haute-Garonne, comme l'entité nationale, se dédouane de tout choix entre les deux candidats....

Je vous l'ai dit, chacun garde une vision sur son avenir, ils protègent leur pré-carré. Ils savent ce qu'ils vont voter mais ils ne veulent pas en faire état, ils ne le disent pas".

La Manif pour Tous, Sens Commun en Haute-Garonne ne disent pas qu'ils voteront pour le FN, mais...

La Manif Pour Tous, au niveau national, appelle à faire barrage à Emmanuel Macron. Certes, sans clairement dire de voter pour Marine Le Pen, mais c'est tout comme. La délégation haut-garonnaise de la Manif pour Tous ne se prive pas d'ailleurs de retweeter des articles mettant en valeur le programme de la candidate du Front National.

La Manif pour Tous 31 relaie le programme et les propos du Front National, en particulier de Marion Maréchal-Le Pen, plus conservatrice que sa tante.
La Manif pour Tous 31 relaie le programme et les propos du Front National, en particulier de Marion Maréchal-Le Pen, plus conservatrice que sa tante. - Capture d'écran Twitter

Sens Commun, la fameuse émanation de la Manif pour Tous, qui soutenait François Fillon, ne souhaite pas non plus choisir pour le second tour.

Sens Commun 31, pro-Fillon, appelle à ce que "chacun vote en conscience"
Sens Commun 31, pro-Fillon, appelle à ce que "chacun vote en conscience" - Capture d'écran Facebook

Le Parti Chrétien Démocrate aura bien des candidats aux législatives les 11 et 18 juin, mais pas en Haute-Garonne.

LIRE AUSSILes résultats du premier tour de la présidentielle en Occitanie

Un bug informatique complique le vote par procuration à Toulouse

En Haute-Garonne, les 170.000 électeurs de Jean-Luc Mélenchon hésitent pour le second tour

Présidentielle : le sud toulousain, champion de la participation au premier tour

Choix de la station

À venir dansDanssecondess