Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Haute-Savoie : l'élection municipale annulée à La Balme-de-Sillingy

-
Par , , France Bleu Pays de Savoie
La Balme-de-Sillingy, France

A La Balme-de-Sillingy, en Haute-Savoie, le résultat des dernières élections municipales de mars a été annulé par le tribunal administratif de Grenoble. Le maire sortant avait déposé un recours après sa défaite face à son ancienne adjointe.

Mairie de la Balme-de-Sillingy.
Mairie de la Balme-de-Sillingy. - Google Street View.

Les habitants de La Balme-de-Sillingy, en Haute-Savoie, vont peut-être devoir revoter pour élire leur maire. Le résultat de l'élection du 15 mars 2020 a été annulé par le tribunal administratif de Grenoble, suite à un recours déposé par l'ancien maire François Daviet, mécontent de l'élection de son ancienne adjointe Séverine Mugnier. 

La liste battue touchée par des cas de Covid

Cette dernière avait été élue avec plus de 52% des voix, face à la liste du maire sortant, François Davier (47%), soit un écart de 61 votes. Quelques semaines avant le premier tour, ce dernier avait été l'un des premiers élus en France à contracter le Covid-19. La commune, l'un des premières en France où a été détecté un regroupement de personnes positives, avait même été confinée. Pour l'édile battu, cette situation a pesé sur le scrutin d'où sa décision de saisir le tribunal administratif de Grenoble. Ce mardi soir, il a également réaffirmé à France Bleu Pays de Savoie ne pas "comprendre pourquoi l'élection avait été maintenue". 

C'est notamment cet argument que le tribunal administratif de Grenoble a retenu. Il considère que "le fort taux d'abstention (60,37%) est dû au contexte sanitaire et a été en mesure d'altérer la sincérité du scrutin". 

"Nous étions hospitalisés depuis fin février. Dix de la liste sur le carreau !", nous avait confié peu de temps après le 1er tour Guy Mort, un membre de la liste sortante. "Dont notre candidat François, en première ligne, entièrement mobilisé sur la crise du coronavirus, et pas du tout en capacité de mener campagne. Nous étions en résumé dans l'impossibilité physique de faire du porte-à-porte, de tenir des réunions publiques. Jusqu'au dernier moment, on a pensé que les élections n'auraient pas lieu."

"Il existe un lien de causalité avec le taux d'abstention (60,37%), ces élections n'auraient pas dû avoir lieu." - François Daviet 

Ecoutez la réaction de François Daviet

Un mois pour faire appel de la décision

Ce mardi, la mairie de la Balme-de-Sillingy a publié un texte sur son site internet pour annoncer l'annulation de l'élection. Ceux qui le veulent peuvent faire appel de cette décision du tribunal administratif dans un délai d'un mois. Si ce n'est pas le cas, le maire et son conseil municipal n'exerceront plus leurs fonctions et une nouvelle élection à partir du 15 octobre date à laquelle la commune sera gérée par une délégation spéciale nommée par la préfecture de la Haute-Savoie. "Nous allons voir si nous faisons appel", nous a confié ce soir Séverine Mugnier. La maire élue en mars se dit également prête "à retourner aux urnes". Si aucun appel n'est déposé, une nouvelle élection sera programmée d'ici la mi-janvier.

"On ne le vit pas comme une mauvaise nouvelle mais comme une étape de plus à franchir, un nouveau combat à mener." - Séverine Mugnier

Ecoutez la réaction de Séverine Mugnier

Choix de la station

À venir dansDanssecondess