Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Haute-Vienne : "À 100 ans ce ne serait pas raisonnable de continuer" clame le doyen des élus français

-
Par , France Bleu Limousin, France Bleu
Les Grands-Chézeaux, France

À 100 ans, Louis Dauny, le plus ancien élu de France, renonce à briguer un nouveau mandat de conseiller municipal dans son village des Grands Chézeaux, en Haute-Vienne. Il était élu dans la commune depuis 75 ans et il estime qu'il est temps de laisser la place aux jeunes.

Louis Dauny, 100 ans, achève son ultime mandat de conseiller municipal aux Grands-Chézeaux (Haute-Vienne)
Louis Dauny, 100 ans, achève son ultime mandat de conseiller municipal aux Grands-Chézeaux (Haute-Vienne) © Radio France - Nathalie Col

Sa décision était attendue, voire redoutée par certains de ses concitoyens, le doyen des élus de France a décidé de ne pas se représenter dans la commune des Grands-Chézeaux, au nord de la Haute-Vienne. Louis Dauny, 100 ans, estime qu'il n'est "pas raisonnable de continuer à [son] âge", même s'il garde d'excellents souvenirs de ses 13 mandats successifs de conseiller municipal. 

Durant 75 ans, celui qui est aujourd'hui arrière-grand-père, a mené de front sa vie familiale, son mandat de conseiller municipal et la gestion de la dernière filature de laine de la Haute-Vienne qu'il a fermée lorsqu'il avait 70 ans. "Une vie simple" assure-t-il avec modestie. Il faut dire qu'il est le premier surpris par cette carrière politique entamée en 1945, lorsque le maire sortant de l'époque le sollicite pour compléter sa liste.

Élu à la fin de la Seconde Guerre mondiale

À l'époque âgé de 25 ans, Louis Dauny n'a alors jamais songé à se présenter. "Je ne savais même pas ce que c'était d'être élu, ni comment fonctionnait une mairie." Finalement il accepte et y prend goût. Les mandats s'enchaînent et les projets aussi. Il se souvient par exemple de l'arrivée de l'eau potable aux Grands-Chézeaux. Autre souvenir marquant : l'inauguration du stade municipal, en présence de l'ancienne star du foot et ancien sélectionneur de l'équipe de France Michel Hidalgo.

Devenir maire ? Surtout pas !" - Louis Dauny, conseiller municipal durant 75 ans aux Grands-Chézeaux

Le centenaire assure qu'il a eu de nombreuses occasions d'échanger son fauteuil de simple conseiller municipal contre celui de maire. Mais il l'a toujours refusé car c'était incompatible avec sa vie personnelle et professionnelle. Participer à la vie du village suffisait à le combler. D'ailleurs, il raccroche mais n'est pas prêt d'oublier le chemin de la mairie où il a bien l'intention de continuer à se rendre régulièrement. "Pour dire bonjour et savoir s'il y a des nouvelles" lance-t-il avec un grand rire. Il y croisera peut-être aussi son fils, conseiller municipal sortant, qui tente, lui, de décrocher un deuxième mandat.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu