Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Haute-Vienne : la gauche unie ou presque derrière Jean Claude Leblois pour les élections départementales

-
Par , France Bleu Limousin

C'est derrière la bannière "Haute-Vienne Unie" que la majorité sortante de gauche se lance dans la campagne pour les élections départementales de juin prochain. Le PS et le président sortant Jean Claude Leblois ont décidé de faire front commun avec le PC et l' ADS dés le premier tour. C'est inédit.

Haute-Vienne Unie : un accord inédit dés le premier tour entre le PS le PC et l'ADS
Haute-Vienne Unie : un accord inédit dés le premier tour entre le PS le PC et l'ADS © Radio France - Françoise Ravanne

"C'est un accord historique et capital que nous avons conclu avec les autres formations de gauche" souligne avec satisfaction le président sortant du conseil départemental de la Haute-Vienne, le socialiste Jean Claude Leblois. Pour la première fois en effet le PS se lance dans la bataille électorale dés le premier tour avec le PC, le mouvement ADS mais aussi le PRG et Place Publique. Manquent toutefois à l'appel Europe-écologie les verts et la France insoumise. Un accord politique a été passé autour d'un même projet et derrière la bannière "Haute-Vienne unie". "On a réfléchi à tout ce qu'on pouvait faire ensemble" souligne pour sa part le conseiller sortant ADS et maire de Saint-Junien Pierre Allard qui note que pour une fois on échappera aux accords d'entre deux tours qui apparaissent comme purement politiciennes.

Une continuité assumée par Jean Claude Leblois

Il y aura des visages nouveaux et des candidats de la vie citoyenne assure-t-on. "Il faut que ce qui nous rassemble soit plus fort que ce qui nous divise" affirme pour sa part Sylvie Tuyeras seule conseillère départementale communiste aujourd'hui sortante. Jean Claude Leblois, lui, compte poursuivre son action et n'hésite pas à employer le terme "continuité". Une continuité nécessaire pour lui "Pour réaliser des projets il faut s'inscrire dans le temps... pas trop mais j'en suis qu'à la fin de mon premier mandat et pour réaliser une idée et en faire un bilan il faut dix ans donc je m'inscris dans ce temps là avec des élus qui seront différents aujourd'hui que ceux d'hier" explique le président sortant du conseil départemental.

Notre principal adversaire c'est l'abstention - Gulsen Yildirim

Tous savent aussi qu'avec la crise sanitaire ils ne mèneront pas la même campagne électorale que d'habitude. la secrétaire du parti socialiste de la Haute-Vienne ne cache pas une certaine inquiétude. "On va devoir trouver d'autres moyens pour communiquer comme les réseaux sociaux , la distance ne va pas pouvoir permettre de débattre avec les citoyens... On va s'adapter mais notre principal adversaire c'est l'abstention, on l'a vu pour les municipales" explique Gulsen Yildirim.

84 candidats sont nécessaires pour les 21 cantons à renouveler en Haute-Vienne puisqu'il faut pour chaque canton deux candidats titulaires et deux suppléants. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess