Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le G7 à Biarritz

G7 à Biarritz : Hendaye et Irun en première ligne pour le contre-sommet

Hendaye et Irun s'attendent à vivre une situation exceptionnelle. Les deux villes accueillent le contre-sommet du G7. Des milliers de militants altermondialistes sont annoncés à quelques kilomètres de Biarritz où se déroulera le sommet des sept grandes puissances économiques de la planète.

Le groupe scolaire Jean Jaurés transformé en "Village des Alternatives" le temps du contre-sommet
Le groupe scolaire Jean Jaurés transformé en "Village des Alternatives" le temps du contre-sommet © Radio France - Nathalie Bagdassarian

Que se passera-t-il ? Hendaye et Irun s'apprêtent à vivre une semaine historique en cette fin août. Les deux villes ont "hérité" du contre-sommet du G7. Le maire d'Hendaye affiche depuis la première heure son opposition et ne cesse de répéter qu'il "n'a pas eu le choix" et "qu'il espère maintenant que tout se déroulera sans violences". Idem pour son homologue d'Irun, José Antonio Santano, qui aura également à gérer un week-end de retours de vacances et un trafic hors normes à la frontière. 200.000 véhicules l'an dernier et  des bouchons pouvant atteindre 14 km. Les deux élus croient au message de "non violence" des organisateurs du contre sommet du G7. Ce sont 2 plateformes : celle du Pays Basque G7-Ez et Alternatives G7  soit au total une centaine d'associations.

"J'espère que la frontière ne sera pas fermée, ce serait un problème terrible, catastrophique" -José Antonio SANTANO, maire d'Irun.

12.000 policiers et gendarmes de Bayonne à Hendaye

Le contre-sommet du G7 commence le mercredi 21 août. Les altermondialistes ont prévu 70 ateliers et conférences sur trois jours du 21 août au 23 août et sur trois lieux différents dans le centre  ville d'Hendaye (au groupe scolaire Jean Jaurés, au Port de Canéta et au cinéma Les Variétés) mais aussi au Ficoba à Irun jusqu'au vendredi 23 août.

 Les messages anti-G7 sur les algecos à quelques mètres du FICOBA prés des ventas à Irun
Les messages anti-G7 sur les algecos à quelques mètres du FICOBA prés des ventas à Irun © Radio France - Oihana Larzabal

"Tout le monde ne parle que de ça" - Alfonso propriétaire d'une venta prés du FICOBA

Les forces de l'ordre sont en nombre. 10 à 12.000 de Bayonne à Hendaye. Des militaires, policiers ou gendarmes sont hébergés dans les campings de la Côte notamment à Urrugne à proximité du centre d'hébergement des participants au contre-sommet.  A la frontière et sur le pont Saint Jacques, les contrôles sont quotidiens. 

Contrôles renforcés sur le pont Saint Jacques prés du FICOBA
Contrôles renforcés sur le pont Saint Jacques prés du FICOBA © Radio France - Nathalie Bagdassarian

Les propriétaires de ventas comme Alfonso ont décidé de fermer une bonne partie de la semaine voire la semaine entière mais dans le centre ville d'Hendaye , les commerçants n'envisagent de baisser le rideau, que le temps de la manifestation le samedi matin 24 août prévue de 11 heures à 14 heures.

"C'est la première fois depuis 60 ans qu'on ferme en août !" Alfonso

Au moins 2.000 campeurs à Urrugne prés de la corniche

Des centaines de bénévoles sont attendus dés aujourd'hui lundi 19 août à Urrugne  à l'ancien centre de vacances Nestlé pour le montage du camp qui accueillera les altermondialistes. Le contre sommet ne démarre que mercredi 21 août  mais avant , il reste du pain sur la planche .

"Les lieux de vie sont à monter sur les 13 hectares car l'accés à une grande partie des bâtiments nous a été interdits"-Bertrand Lataillade, l'un des organisateurs

Les préparatifs dans l'ancienne colonie de vacances de Nestlé à Urrugne pour héberger les militants du contre G7
Les préparatifs dans l'ancienne colonie de vacances de Nestlé à Urrugne pour héberger les militants du contre G7 © Radio France - Oihana LARZABAL
Choix de la station

À venir dansDanssecondess