Politique

Hénin-Beaumont : la Ligue des droits de l'Homme priée de quitter son local

France Bleu Nord mardi 8 avril 2014 à 11:33

Steeve Briois devant la mairie d'Hénin-Beaumont
Steeve Briois devant la mairie d'Hénin-Beaumont © Matthieu de Martignac - MaxPPP

Le nouveau maire Front national d'Hénin-Beaumont demande à la Ligue des droits de l'Homme de quitter son local.

C'est une information de nos confrères de France Info : à Hénin-Beaumont, le nouveau maire Front national Steeve Briois demande à la Ligue des droits de l'Homme (LDH) de quitter son local. Steeve Briois a décidé que cette association ne pourra plus bénéficier du local qui était mis à sa disposition par la commune. Il reproche à la LDH d'être politisée et hostile à son équipe.

Depuis une dizaine d'années, ce local était laissé librement et gratuitement à disposition de la LDH à laquelle les différentes municipalités versaient aussi une subvention  : 300 euros par an.

Mais la Ligue des droits de l'Homme s'est clairement prononcée contre l'extrême-droite à Hénin-Beaumont. Steeve Briois devenu maire aujourd'hui ne peut s'empêcher de réagir. La LDH devra partir. "Depuis des années, la Ligue des droits de l'Homme bénéficiait de subventions municipales et d'un local municipal en toute illégalité ", assure-t-il, pour expliquer cette mesure, dans un communiqué.

Les responsables de la Ligue des droits de l'Homme ne s'attendaient pas à travailler en très bonne entente avec le nouveau maire FN mais ils accusent tout de même le coup face à une telle mise en demeure de quitter le lieux.