Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Hervé Morin défend son bilan à la tête de la région pour son retour en campagne

Hervé Morin a présenté le bilan de son mandat à la tête de la région Normandie à Boulleville, dans l'Eure, là même où il avait déclaré sa candidature en 2015.

Hervé Morin présente le bilan de son mandat à la tête de la région Normandie.
Hervé Morin présente le bilan de son mandat à la tête de la région Normandie. © Radio France - Théophile Pedrola

Hervé Morin a voulu revenir avec un bilan. Six ans plus tard, à l'endroit même de sa première déclaration de candidature, le président de la région est venu pour défendre son mandat à la tête de la région normande.

Une région réunifiée, tout d'abord. C'est le premier point abordé par l'ancien ministre. "C'était considéré comme impossible [...], j'ose affirmer que c'est une réussite", dit-il en début de discours. Il évoque "l'équilibre" conservé entre les deux anciennes régions, en listant tous les obstacles auxquels il a fallu faire face. 

Autre sujet majeur de ce discours : les mobilités. D'abord le train. "ils sont maintenant neufs, confortables, plus réguliers", dit Hervé Morin, satisfait de son "plan Marshall" sur le ferroviaire. Un chiffre résume son bilan, selon lui : une ponctualité de 95% sur les quatre derniers mois, dans toute la région, y compris sur des lignes rouvertes récemment, comme le Serqueux-Gisors. Le candidat dit vouloir accélérer le développement de transports à l'hydrogène : les bus, les bateaux voire les bacs de Seine. Il propose également la mise à disposition de scooters en partage dans les zones rurales pour que les jeunes puissent rejoindre leurs lieux d'étude plus facilement. 

Le lieu du discours était choisi pour une bonne raison : Hervé Morin veut réaffirmer son soutien aux entreprises normandes : soutien moral, et financier, en cas de problèmes.

Autre priorité pour le président de Région : la jeunesse. "La Normandie perd chaque année des étudiants au profit des universités de région parisienne et bretonnes, c'est une saignée insupportable", dit-il. Il mise sur l'ouverture, chaque année, d'un établissement d'enseignement supérieur dans la région, pour garder ces jeunes. 

Pas de faute, pas de regrets exprimés par Hervé Morin. Selon lui, 82 propositions sur les 118 formulées il y a six ans ont été réalisées. 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess