Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Hollande demande à Valls de composer un nouveau gouvernement

lundi 25 août 2014 à 9:41 - Mis à jour le lundi 25 août 2014 à 17:19 Par Marina Cabiten et Thibaut Lehut, France Bleu

Manuel Valls a présenté lundi la démission de son gouvernement, acceptée par le président de la République. François Hollande a aussitôt chargé son Premier ministre de former une nouvelle équipe, qui doit être dévoilée mardi.

Arnaud Montebourg et Manuel Valls, en avril 2014
Arnaud Montebourg et Manuel Valls, en avril 2014 © Maxppp

François Hollande a demandé lundi à Manuel Valls de "composer un nouveau gouvernement", qui sera présenté mardi, a annoncé l'Elysée dans un communiqué. Ce gouvernement sera constitué "en cohérence avec les orientations qu'il a lui-même définies pour notre pays", a ajouté l'Elysée, qui précise que Manuel Valls avait préalablement "présenté au président de la République la démission de son gouvernement".

Le Premier ministre a entamé des consultations dans la foulée, en recevant chaque ministre à Matignon. Il annoncera sa nouvelle équipe dans la journée de mardi. François Hollande, en déplacement sur l'île de Sein, pourrait quant à lui s'exprimer dans la journée.

Montebourg "reprend sa liberté", Filippetti "pas candidate"

Cette décision fait suite aux critiques d'Arnaud Montebourg, qui ce week-end a dénoncé la politique du gouvernement, à commencer par le volet économique dont il était jusqu'à maintenant chargé. L'Elysée, qui n'a aucune intention de changer de cap, a donc décidé de se passer de ses services, lui laissant toute latitude pour "reprendre sa liberté". Benoît Hamon, ministre de l'Education qui a joint sa voix aux critiques, a également annoncé lundi soir son départ, et n'est pas candidat au nouveau gouvernement. Aurélie Filippetti, ministre de la Culture, avait déjà annoncé plus tôt dans la journée qu'elle ne souhaitait pas faire partie de la nouvelle équipe gouvernementale. Selon Le Point, Christiane Taubira devrait également être remerciée. 

Arnaud Montebourg : "Je crois avoir dit pendant deux ans les mêmes choses et maintenant les faits sont là"

Depuis sa fête annuelle de Frangy-en-Bresse, Arnaud Montebourg avait "sollicité une inflexion majeure de notre politique économique" d'austérité, dans une interview accordée ce week-end au journal Le Monde.**** Des déclarations qui ne constituaient pas une "infraction à la solidarité gouvernementale", expliquait encore ce lundi matin l'intéressé sur Europe 1, qui ne se plaçait "pas dans l'hypothèse" d'un départ du gouvernement. Arnaud Montebourg s'est ensuite exprimé dans l'après-midi depuis Bercy.

Montebourg : "j'ignore si je serai encore ministre demain" Europe1fr

> A DECOUVRIR AUSSI :  - Face à "une succession de choix politiques erronés", Montebourg "reprend sa liberté" - VIDEO - Hollande sous la pluie, le discours qui tombe mal - Remaniement : la droite sceptique, la gauche inquiète