Politique

Hollande renonce à se représenter : les réactions en Bretagne

Par Joan Bizien, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel vendredi 2 décembre 2016 à 6:03

François Hollande a annoncé le 1er décembre en direct de l'Elysée qu'il ne se représentait pas à l'élection présidentielle de 2017
François Hollande a annoncé le 1er décembre en direct de l'Elysée qu'il ne se représentait pas à l'élection présidentielle de 2017 © Maxppp - Alexandre MARCHI

Coup de théâtre politique : ce jeudi 1er décembre, le Chef de l’État a annoncé qu'il ne briguerait pas un second mandat au printemps prochain. C'est le premier président de la 5e République à renoncer à se présenter à sa propre succession. Et cette annonce a beaucoup fait réagir en Bretagne.

François Hollande ne sera pas candidat à l'élection présidentielle 2017. Le Chef de l' Etat l'a annoncé hier lors d'une allocution télévisée et radio d'une dizaine de minutes. "Je suis conscient du risque que ferait courir une démarche qui ne rassemblerait pas autour de moi" a dit François Hollande.

Ce n'est pas du tout un échec, beaucoup de mesures ont été prises, estime la députée PS Patricia Adam

Une annonce qui a beaucoup fait réagir en Bretagne. Pour la députée socialiste du Finistère, Patricia Adam "c'est quelque chose que je souhaitais, que j'avais exprimé au Président, pour moi ce n'est pas du tout un séisme. Ce n'est pas du tout un échec, beaucoup de mesures ont été prises, le seul défaut et le seul problème c'est le débat sur la nationalité qui se posait dans un contexte difficile."

La députée PS Patricia Adam n'est pas surprise de cette annonce de François Hollande

Un avis que partage l'ancienne Ministre de la Fonction Publique sous François Hollande (entre 2012 et 2016) et députée socialiste du Finistère, Marylise Lebranchu "l’erreur sur la déchéance de nationalité, je pense qu'il y a peu d'hommes politiques à ce niveau qui reconnaissent leurs erreurs. S'il avait fait plus de déclarations de ce type, les yeux dans les yeux, on n'en serait peut-être pas là."

Pour l'ancienne ministre Marylise Lebranchu, il y a une forme de regret et de tristesse à la suite de cette annonce

Le bilan de François Hollande était trop faible pour qu'il se représente explique Richard Ferrand, "_je crois qu'il a la lucidité de constater que son action n'est pas reconnue, n'est pas appréciée et que par conséquent les chances de reconduction étaient extrêmement faible_s." Le député socialiste du Finistère est l'un des principaux soutiens d'Emmanuel Macron, il est d'ailleurs secrétaire général d'En Marche.

Le député PS Richard Ferrand estime qu'Emmanuel Macron est le plus apte à gauche à remporter l'élection présidentielle de 2017

"C'est une sorte apothéose mais malheureusement une apothéose de la décadence", Agnès Le Brun, maire Les Républicains de Morlaix

Pour la député PS d'Ille-et-Vilaine Marie-Anne Chapdelaine, le chef de l' Etat fait preuve "de dignité, il donne la preuve, si c'était nécessaire, qu'il est un homme d' Etat".

"La marque d'un homme d'Etat" - Marie Anne Chapdelaine, députée PS d'Ille-et-Vilaine

A droite, Marc Le Fur, député Républicain des Côtes d'Armor estime que "c'est la preuve qu'il fait lui -même le constat de son propre échec. L'échec d'un mandat, de cinq ans où la France a perdu du temps, où la France a reculé."

C'est le constat d'un échec pour le député Les Républicains des Côtes d'Armor Marc Le Fur

Pour Agnès Le Brun, la maire Les Républicains de Morlaix "c'est une sorte apothéose mais malheureusement une apothéose de la décadence. C'est extrêmement négatif pour l'image de la France à l'étranger.''

C'est extrêmement négatif pour l'image de la France estime Agnès Le Brun, la maire Les Républicains de Morlaix

Partager sur :