Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Hommage à Pétain : un "scandale" pour Michel Carcénac, ancien résistant périgourdin

mercredi 7 novembre 2018 à 18:11 Par Caroline Pomès, France Bleu Périgord

Emmanuel Macron juge "légitime" de rendre hommage au maréchal Pétain, chef du régime de Vichy. Les propos du président suscitent de vives réactions. En Périgord, Michel Carcénac, ancien résistant est "scandalisé".

Poignée de main entre le maréchal Pétain et Hitler en 1940.
Poignée de main entre le maréchal Pétain et Hitler en 1940. © Maxppp - INP / AFP

Dordogne, France

Emmanuel Macron a jugé "légitime" de rendre hommage au maréchal Pétain ce mercredi. Les propos du président ont suscité de vives réactions notamment en Périgord, terre de résistants. 

"C'est un scandale. Pétain était copain avec Hitler !"

Selon le président de la République, le chef du régime de Vichy a été "pendant la Première Guerre mondiale un grand soldat" avant de conduire "des choix funestes" pendant la Deuxième en collaborant avec le régime nazi. Ces mots ont "choqué" le conseil représentatifs des institutions juives de france (CRIF) mais aussi les résistants de France. 

En Dordogne, Michel Carcénac a failli avaler de travers en entendant les propos du président. A 93 ans, cet ancien résistant au sein du groupe Soleil, ancien médecin de Belvès s'est dit scandalisé. 

Ecoutez la réaction de Michel Carcénac, ancien résistant périgourdin.

"J'ai poignardé les portraits de Pétain au lycée de Périgueux en 41"

"Réhabiliter Pétain ? Moi je n'accepte pas. Il est fou Macron ? Pétain est allé serrer la main à Hitler, il était l'ennemi !" A 16 ans, en 1941, en plein régime de Vichy, Michel Carcénac a poignardé les portraits du maréchal affiché dans son lycée, à Périgueux. "Heureusement, raconte-t-il, l'inspecteur d'académie de l'époque, futur préfet du maquis pour la Dordogne, Maxime Roux m'a aidé à éviter la prison."

"Une faute politique et morale grave" pour le PCF de Dordogne

Le parti communiste français de Dordogne s'est dit lui aussi scandalisé par les propos du président, rappelant au passage qu'"au sortir de la seconde Mondiale, Pétain a été frappé d’indignité nationale, jusqu’à en perdre son titre de Maréchal, fait extrêmement rare dans l’histoire."

Pour le PCF de Dordogne, les mots d'Emmanuel Macron, c’est _"_une faute politique et morale grave et c’est une manière de réécrire l’histoire qui doit nous scandaliser."