Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Les élections européennes 2019

Ian Brossat, tête de liste du PCF aux élections européennes : "Ce gouvernement n'entend que de l'oreille droite !"

vendredi 12 avril 2019 à 9:14 Par Bertrand Pidance, France Bleu Loire Océan

Ian Brossat, tête de liste du Parti Communiste Français aux élections européennes, a des doutes après la restitution du grand débat national. "J'ai surtout le sentiment que le gouvernement n'entend que de l'oreille droite", dit Ian Brossat, invité de France Bleu Loire Océan ce vendredi.

Ian Brossat, tête de liste du PCF aux élections européennes
Ian Brossat, tête de liste du PCF aux élections européennes © Radio France - Bertrand Pidance

Nantes, France

Ian Brossat, tête de liste PCF aux élections européennes, dit ce vendredi sur France Bleu Loire Océan, avoir "un certain nombre de doutes" après la restitution du grand débat national, faite lundi par le premier ministre Edouard Philippe. Alors que le gouvernement annonçait 1 million et demi de participants, le nombre est en fait moins important avec 260 000 participants de moins qu'annoncés, selon les informations de France Info. 

Par ailleurs, la synthèse présentée par le gouvernement n'a pris en compte que la moitié des contributions faites hors ligne, faute de temps.

Le gouvernement penche trop à droite selon Ian Brossat

"J'ai surtout le sentiment que le gouvernement n'entend que de l'oreille droite" dit Ian Brossat. La tête de liste de PCF poursuit : "Les seules propositions qu'il entend, ce sont des propositions de droite" en oubliant "toutes les propositions qui visent à remettre un peu de justice sociale, à rétablir l’Impôt de Solidarité sur la Fortune, ou à augmenter le SMIC et les retraites".