Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

"Une opération communication" : les syndicats remontés après la visite du ministre Gérald Darmanin

jeudi 1 novembre 2018 à 3:41 Par Louis-Valentin Lopez, France Bleu Poitou

Le ministre de l'Action et des Comptes publics a passé deux heures mercredi matin au Centre des finances publiques à Poitiers. Une visite trop brève selon les syndicats, inquiets notamment de la suppression de deux trésoreries supplémentaires dans la Vienne d'ici fin décembre.

Gérald Darmanin a promis de revenir dans la Vienne d'ici le 15 décembre.
Gérald Darmanin a promis de revenir dans la Vienne d'ici le 15 décembre. © Radio France - Louis-Valentin Lopez

Poitiers, France

D'un côté Gérald Darmanin et de l'autre, les syndicalistes.  Il n'y a pas eu de dialogue entre les organisations syndicales et le ministre de l'Action et des Comptes publics, lors de sa visite ce mercredi au Centre des finances publiques à Poitiers, alors que deux communes de la Vienne devraient perdre leur trésorerie le 31 décembre 2018. "On aurait pu lui suggérer de ne pas se déplacer, ça aurait fait des économies", fulmine Amélie Bardet, déléguée FO aux Finances Publiques. "Il n'est pas venu ici pour rencontrer les agents, sinon il ne serait pas venu de 8h à 10h, en période de vacances scolaires, un mercredi matin. _Il était clairement là dans une opération communication_."

Reçus par un conseiller

Les syndicalistes ont tout de même été reçus par un conseiller du ministre, mais ce n'est pas suffisant pour Eric Liebus, inspecteur des finances : "Nous n'avons pas abordé les sujets de manière approfondie. Au premier chef il y a la fermeture des trésoreries, les suppressions d'emplois, et les annonces préoccupantes sur la fin du statut."

Gérald Darmanin défend lui mordicus la position du gouvernement : "Nous allons baisser le nombre d'emplois publics en France", réaffirme-t-il. "Il faut le faire car nous avons un nombre d'emplois publics trop important. Nous le ferons intelligemment, après avoir supprimé ou modifié des missions."

Retour dans la Vienne avant la mi-décembre

A défaut de rendez-vous avec les syndicats le ministre promet de revenir dans le département d'ici le 15 décembre, pour aller rencontrer les élus ruraux dans leurs communes, et ensuite prendre des décisions.