Infos

"Il fallait qu'une femme soit présente" dit Jérôme Peyrat, soutien périgourdin de NKM

Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord jeudi 8 septembre 2016 à 21:00

NKM La Roque Gageac
NKM La Roque Gageac © Radio France - Pauline Ben Ali

"Il fallait que cette primaire ressemble à la France, il fallait qu'une femme soit présente" explique Jérôme Peyrat, ex patron des Républicains en Dordogne et soutien très proche de Nathalie Kosciusko Morizet. NKM qui a annoncé avec réussi à rassembler les parrainages nécessaires pour la primaire

L'épreuve de la chasse aux parrainages se termine à 18h ce soir pour les candidats à la primaire de la droite. Sur la douzaine de prétendants, on saura ce ce soir ceux qui auront obtenu le parrainage de 2 500 adhérents du parti et surtout 250 élus dont 20 parlementaires.

Pas de surprise pour Alain Juppé, François Fillon, Nicolas Sarkozy et Bruno Le Maire. Jean-Frédéric Poisson était qualifié d'office par le parti Chrétien-Démocrate.

Jean-François Copé assure avoir obtenu le quorum et Nathalie Kosciusko-Morizet a annoncé hier soir sur France-2 qu'elle avait passé la barre.

NKM a donc réuni les soutiens nécessaires, avec le feu-vert de ses adversaires comme Alain Juppé mais aussi François Fillon et même Nicolas Sarkozy et pour son conseiller Jérôme Peyrat (le maire de La Roque-Gageac) il est normal que les poids-lourds aient voulu que Nathalie Kosciusko-Morizet participe :

Il fallait que la primaire ressemble à la France estime Jérôme Peyrat

Le seul problème pour NKM, finalement, c'est qu'elle reste scotchée pour l'instant à 4% d'intention de vote chez les sympathisants de droite.  Nadine morano (éliminée) dénonce de son côté une primaire tripatouillée.

Partager sur :