Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

"Il faut curer les égouts de la politique marseillaise" : le RN réagi aux soupçons de fraude aux procurations

-
Par , , France Bleu Provence

Les réactions se multiplient après que la justice a ouvert une enquête pour soupçons de fraude aux procurations chez Les Républicains, notamment du côté du Rassemblement National. Dans les 11e et 12e, le candidat RN est arrivé deuxième avec 1000 voix d'écart sur le sortant Républicain Julien Ravier.

A gauche Stéphane Ravier, candidat RN à la mairie de Marseille. A droite Franck Allisio, tête de liste RN dans les 11/12.
A gauche Stéphane Ravier, candidat RN à la mairie de Marseille. A droite Franck Allisio, tête de liste RN dans les 11/12. © Radio France - Philippe Boccara

Les enquêteurs de la police judiciaire poursuivent leurs investigations sur le dossier des fraudes présumées aux procurations pour les élections municipales à Marseille, cela notamment dans les 11e et 12e arrondissements. C'est ici, dans le quartier de Saint Barnabé, que se trouve l'Ehpad où le doute porte sur une cinquantaine de procurations. Le directeur de l'Ehpad dément toute implication. Un fonctionnaire de police serait aussi suspecté d'avoir participé à cette fraude, si elle est avérée. 

En attendant, les réactions se multiplient, notamment du côté du Rassemblement National. Dans ce secteur, les 11e et 12e arrondissements, le candidat RN Franck Allisio est arrivé deuxième avec 1000 voix d'écart sur le sortant Républicain Julien Ravier, en plein cœur de la tourmente. Ce dernier vient de décider de commander un audit à un officier ministériel. Franck Allisio, tête de liste RN dans les 11/12, s'interroge ainsi sur la validité de sa deuxième place : "Il y a 1000 voix d'écart entre la liste de Valérie Boyer et Julien Ravier, et la mienne. Il y a 700 procurations dans mon secteur. Donc il y a fort à parier que, si toutes ces procurations illégales sont retirées, je suis en tête du premier tour. Je pense qu'au second tour, tout cela va s'inverser. J'ai été un cadre de l'UMP. Tous ces électeurs des Républicains ne méritent pas de tels candidats, de tels élus !"

Il faut curer les égouts de la politique marseillaise

De son côté Stéphane Ravier, le candidat RN à la mairie centrale, demande à Martine Vassal de se retirer de cette élection : "Ils se permettent tout en établissant ces fausses procurations, publiquement. Au point d'en établir dans des Ehpad et d'obtenir des procurations de la part de personnes très âgées et malades qui ne sont pas en mesure de savoir ce qu'elles signent, ni même à qui elles parlent. On touche le fond avec le clan Vassal ! A sa place je présenterais ma démission, ou en tout cas je me retirerais de cette campagne électorale. Il faut curer les égouts de la politique marseillaise ! Les marseillais méritent mieux que d’être salis par une petite famille politique... Quand je dis famille, c'est dans le sens véritablement mafieux du terme."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu