Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Il n'est "pas raisonnable" d'installer des bureaux de vote dans des écoles, estime la maire de Dieulefit

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Pour Christine Priotto, "c'est la cerise sur le gâteau des problèmes qu'on va avoir à résoudre" de devoir organiser des bureaux de vote dans les écoles pour le second des municipales le 28 juin prochain, alors que les élèves auront encore classe le lendemain.

L'entrée d'un bureau de vote installé dans une école - illustration
L'entrée d'un bureau de vote installé dans une école - illustration © Radio France - Stéphane Milhomme

Le second tour des municipales aura donc bien lieu le 28 juin prochain. Le Premier ministre, Edouard Philippe, l'a officialisé ce vendredi, tout en prévenant que cette décision était "réversible" si l'épidémie de coronavirus connaît un rebond d'ici là. Le vote se fera avec des conditions sanitaires strictes, et chaque électeur devra notamment venir avec un masque et avec son propre stylo pour émarger.

Mais la maire de Dieulefit (Drôme), Christine Priotto, qui ne se représentait pas et quittera ses fonctions de maire après le second tour de scrutin, juge que ce choix n'est pas judicieux, notamment si l'on doit installer de nombreux bureaux de vote dans des écoles. "Dans les grandes villes, ce sont souvent dans les écoles que sont installés les bureaux de vote, expose-t-elle. Et là, on nous dit qu'il y a des milliers de personnes qui vont défiler toute la journée et qu'il faut que tout soit désinfecté et prêt pour le lendemain matin, puisque les vacances ne commencent que le 4 juillet. Vraiment, ce n'est pas raisonnable."

"Incroyable sur le plan démocratique" de voter dès le 28 juin

"C'est la cerise sur le gâteau des problèmes qu'on va avoir à résoudre, poursuit Christine Priotto, qui rappelle que les maires ont déjà eu de grandes difficultés à adapter les écoles pour recevoir des élèves dès le 11 mai dernier. "On vient de passer 15 jours extrêmement difficiles avec toute la communauté éducative et les parents pour rassurer tout le monde avec des entrées protégées, des meubles banalisés pour que les enfants ne les touchent pas et un nettoyage du sol au plafond".

Et la maire de Dieulefit regrette par ailleurs que le second tour se tienne dès le 28 juin prochain. "Je ne trouve pas ça judicieux parce qu'on nous dit qu'il pourrait être annulé 15 jours avant, mais je ne sais pas si les gens réalisent la masse de préparation que c'est. Et les candidats ne pourront pas faire de réunions publiques, pas de porte-à-porte, ce que je trouve incroyable sur le plan démocratique".

-
- © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu