Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

"Il n'y aura pas de chasse aux sorcières à Hénin-Beaumont" assure son nouveau maire

lundi 24 mars 2014 à 9:00 Par Eric Turpin, France Bleu Nord

Steeve Briois, le candidat Front National élu dès le premier tour des municipales à Hénin-Beaumont avec 50,26% des suffrages, affirme qu'il n'y aura pas de chasse aux sorcières dans sa ville. Il n'a pas l'intention de stigmatiser l'opposition municipale et sera à l'écoute des projets intéressants.

Steeve Briois devant la mairie d'Hénin-Beaumont
Steeve Briois devant la mairie d'Hénin-Beaumont © Matthieu de Martignac - MaxPPP

"J'étais confiant car je savais qu'il y avait une lame de fond sur Hénin-Beaumont" , explique Steeve Briois sur France Bleu Nord au lendemain de son élection dès le premier tour . "Je n'étais pas été surpris plus que cela" ajoute le nouveau maire de cette ville du Nord-Pas-de-Calais.

Sa victoire, "c'est le travail d'une équipe, de militants, c'est le fait d'avoir un projet réalisable pour la commune, c'est aussi parce que cette commune a été abandonnée depuis quelques temps par le parti socialiste, aujourd'hui nous sommes là et nous comptons relever Hénin-Beaumont" , estime Steeve Briois.

Pas de chasse aux sorcières

"Ce n'est pas le genre de la maison. Il n'y aura aucune chasse aux sorcières, donc, tant pis pour ceux qui lancent ce genre de rumeur, mais vous verrez bien qu'il n'y a aucune chasse aux sorcières" , ajoute le nouveau maire d'Hénin-Beuamont, précisant que se poserait la question du directeur général des services comme dans toute municipalité.

Pas question de stigmatiser l'opposition

"Je sais que ça fait mal parfois d'utiliser les moyens municipaux contre un adversaire politique. J''ai connu l'intimidation. J'ai connu les pressions. J'ai subi dix procès en diffamation, avec notamment des perquisitions à mon domicile. Tout ça, c'est blessant ! Je ne serai pas un maire qui blessera humainement ses opposants ", déclare encore Steeve Briois.

"Si l'opposition propose un projet intéressant, nous les écouterons. Il n'est pas question de stigmatiser ou de mettre sur le bas côté des gens qui représentent néanmoins un pourcentage important. Donc nous gérerons la commune de manière tout à fait démocratique, contrairement à ce qui s'est fait jusqu'à présent" , conclue t-il.

Steeve Briois assure qu'il n'y aura pas de chasse aux sorcières.