Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

"Il reste du pouvoir aux maires; il faut la gnaque et la force de caractère pour y arriver" (Gérard Tardy)

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Le doyen des maires de la Loire, Gérard Tardy, 81 ans, fait partie des rares élus à se représenter aux municipales de 2020. Cela fait trente ans qu'il est maire de Lorette.

Gérard Tardy est maire de Lorette depuis 1989.
Gérard Tardy est maire de Lorette depuis 1989. © Radio France - Tifany Antkowiak

Lorette, France

Il y a les Lorettois qui lui ont demandé de poursuivre son engagement, mais aussi deux raisons personnelles qui conduisent Gérard Tardy à briguer un nouveau mandat de maire en mars 2020 à Lorette (Loire), commune dont il est le maire depuis 1989. La passion d'abord, qui l'a poussé à se lancer en politique locale dans les années 1980. Et puis sa greffe du foie en 1999. "La société m'a énormément donné puisqu'un individu m'a donné son organe, et à cause de ça, j'ai envie de rendre énormément à la société", explique Gérard Tardy, qui a subi cette greffe après avoir contracté une grave hépatite. 

À 81 ans, le doyen des maires de la Loire a donc décidé d'"essayer de démontrer qu'il fallait encore résister". Résister aux baisses de dotations de l'Etat (plus d'un 1,5 million d'euros depuis dix ans à Lorette, précise-t-il). Résister à la puissance des intercommunalités, qui ont aussi amoindri les communes selon lui ces dernières décennies. Mais un maire qui veut peut avoir une voix forte selon Gérard Tardy : "il reste du pouvoir aux maires; il faut la gnaque et la force de caractère pour y arriver"

"Manger de la vache enragée"

"Ce que je reproche à beaucoup trop de mes collègues - je le vois dans les congrès - j'appelle ça des réunions de carpes : ils ne disent rien, ils se contentent d'applaudir, si il faut voter on lève la main, mais il y a peu de gens qui, avec détermination, disent 'on n'est pas d'accord avec ce que vous dites'", détaille l'octogénaire, dont les prises de position très fermes ont parfois fait parler ces dernières années. Par exemple pendant les festivités du Ramadan en 2016, puis sur la question du burkini en 2017. 

Gérard Tardy assume. "Mon expérience m'a appris à connaître les populations étrangères qui vivent sur notre territoire, il faut faire preuve d'autorité pour ne pas se laisser marcher sur les pieds", commente celui qui pense avoir construit sa détermination pendant sa carrière d'entrepreneur (dans le milieu du transport frigorifique). "Quand on crée des entreprises, on mange de la vache enragée assez souvent, ça vous met les crocs, ça vous affermit, ça vous mûrit, ça vous donne de l'expérience pour aborder les problèmes", ajoute le doyen des maires de la Loire. 

Choix de la station

France Bleu