Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Il survole les côtes catalanes avec sa banderole "Hollande Démission"

mardi 12 août 2014 à 14:59 Par Elisabeth Badinier, France Bleu Roussillon

Le fondateur du mouvement "Hollande Démission" s'est acheté un avion et survole la France avec sa banderole. Il était lundi entre Cerbère et Leucate.

Banderole "Hollande Démission"
Banderole "Hollande Démission" © MaxPPP

L’Orléanais David Van Hemelryck, consultant âgé de 34 ans et fondateur du mouvement "Hollande démission" survole cette semaine les plages du Golf du Lion. Le pilote a traversé le département des Pyrénées-Orientales ce lundi le long de la cote de Cerbère à Leucate avec son petit avion trainant derrière lui la banderole qui fait le tour de France "Hollande Démission"

"Ca coûte cher, mais faut relativiser : c'est le prix à payer si on veut changer de système." David Van Hemelryck

"Compte tenu de mon activisme soutenu, quand l'été est arrivé, et comme je suis un pilote, je me suis dit si je ne le fais pas personne ne le fera . J'ai investi dans une formation de banderole, j'ai acheté une banderole et  j'ai levé des fonds pour acheter un avion et c'est parti. Ca coute cher, mais il faut remettre ça en comparaison de ce qu'on attend pour la France, si on veut un changement de constitution, il faut qu'on soit capable de mettre quelques dizaines de milliers d'euros dans une entreprise , au final il faut relativiser et les Français qui me soutiennent l'ont bien compris. jje n'ai jamais été affilié à aucun parti, j'ai mes convictions mais j'essaie de les taire au maximum. On accueille des gens de toute conviction sans leur demander s'ils sont pour Marine Le Pen, Nicolas Sarkozy ou Jean-Luc Mélenchon. Quelque soit leur fibre et leur raison d'en vouloir à monsieur Hollande on essaie de transformer ça en cohésion pour demander un système plus démocratique pour la France "

ULM / 12h