Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Élections municipales annulées, il va falloir revoter à Pinet

-
Par , France Bleu Hérault

Le tribunal administratif de Montpellier a prononcé, mardi 29 septembre, l'annulation des élections municipales de mars dernier à Pinet (Hérault). Briguant un troisième mandat, Gérard Barrau avait été réélu avec seulement une voix d'avance.

Annulation des élections municipales à Pinet
Annulation des élections municipales à Pinet © Maxppp - Rémy PERRIN

Après un résultat des plus serrés (449 voix contre 448), le match des municipales de Pinet devra donc être rejoué. Le tribunal administratif de Montpellier a annoncé, mardi 29 septembre, l'annulation du scrutin dans cette commune de 1.400 habitants située près du bassin de Thau. Une décision saluée par Nicolas Insern, à la tête de la liste d'opposition Pinet Autrement. Sur les huit griefs présentés par ses équipes, seuls deux ont été retenus par les juges : l'existence d'un bulletin en trop par rapport au nombre d'émargements et le maintien, pendant la campagne, du bilan de mandat de la majorité sortante sur le site internet de la mairie.  

"Ce n'est pas être mauvais perdant ou revanchard que de faire valoir son droit de recours surtout avec un écart de voix aussi infime. Il y a eu un dépouillement anarchique."

Nicolas Insern, tête de liste de l'opposition, salue cette décision

De son côté, le maire sortant, Gérard Barrau, reconnaît avoir commis une "faute" en laissant le bilan municipal sur le site internet. Mais il rappelle aussi que ce bilan, c'était également celui de son adversaire, puisque les deux hommes étaient dans la même équipe municipale avant les élections de mars dernier.

Gérard Barrau accepte cette décision de justice, l'élu de 68 ans dit repartir "la tête haute" en vue des prochaines municipales partielles dont la date n'a, pour l'heure, pas été décidée. Il dit toutefois craindre qu'un "clivage" nuisible ne s’immisce dans la vie de village.

"On n'est pas à la mairie de Montpellier, on n'a pas de service juridique, on est un petit village et on fait au mieux. Je n'ai perdu aucune crédibilité, je repars la tête haute. C'est la première fois qu'on rencontre autant de haine dans le village."

Le maire de Pinet, Gérard Barrau, attend le prochain scrutin de pied ferme

Choix de la station

À venir dansDanssecondess