Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Municipales en Savoie et Haute-Savoie : trente-trois recours contre le premier tour du scrutin

Le Coronavirus a t-il "truqué" les élections ? Le tribunal administratif de Grenoble a reçu 89 recours pour la Savoie, la Haute-Savoie, l'Isère et la Drôme, dont plus d'un tiers viennent des Pays de Savoie. Focus sur la Haute-Savoie.

Bureau de vote en configuration Covid 19
Bureau de vote en configuration Covid 19 © Radio France - Christophe Van Veen

La grogne des battus du premier tour des élections municipales se précise. En provenance de la Haute-Savoie, la Savoie, l’Isère et la Drôme, 89 recours ont été déposés devant le tribunal administratif de Grenoble. Pour une très grande majorité qualifie ce premier tour a été "insincère", marqué par la peur du coronavirus et une abstention record.

Exemple extrême à La Balme-de-Sillingy 

Un des premiers élus frappé par la maladie, dans un des trois premiers clusters de France, François Daviet ne comprend pas pourquoi les élections ont été maintenues à La Balme-de-Sillingy, près d'Annecy. Le maire sortant, médiatisé dans la crise, a été battu par une ancienne adjointe, Séverine Mugnier. 

"À La Balme, on était dix de la liste à être hospitalisés !" - Guy Mort, qui a déposé un recours

Aujourd'hui, François Daviet nous renvoie vers un autre adjoint, directeur de campagne, Guy Mort pour justifier le recours. "Nous étions hospitalisés depuis fin février. Dix de la liste sur le carreau ! Dont notre candidat François, en première ligne, entièrement mobilisé sur la crise du coronavirus, et pas du tout en capacité de mener campagne. Nous étions en résumé dans l'impossibilité physique de faire du porte-à-porte, de tenir des réunions publiques. Jusqu'au dernier moment, on a pensé que les élections n'auraient pas lieu."

François Daviet juste avant son hospitalisation
François Daviet juste avant son hospitalisation © Maxppp - Maxppp

Guy Mort, lui-même hospitalisé, a rédigé une partie du programme sur son lit de malade du Covid-19. Comment tenir une élection alors que la Balme "était considéré comme une commune pestiférée" ? L'ancien élu n'oubliera jamais l'affichette d'une agence bancaire d'Annecy qui interdisait l'accès aux personnes originaires de La Balme-de-Sillingy. Malade, puis convalescent, François Daviet a été battu de 61 voix, avec un taux d'abstention de 60 %.

Contestation à Chamonix

François-Xavier Laffin, à Chamonix, ne dit pas autre chose. "Les résultats de cette élection sont insincères, contraire à la démocratie. Quelle légitimité pour des maires quand plus de la moitié des électeurs ne se sont pas déplacés ??" 

"Nous ne sommes pas de mauvais perdants. Il y a eu la peur du coronavirus." - François-Xavier Laffin, à Chamonix

À la tête de l'une des trois listes en lice à Chamonix, François-Xavier Laffin a été battu au premier tour par le maire sortant Eric Fournier. Mauvais perdant ? "S'il y a autant de recours, je ne pense pas que ce soit parce que nous sommes de mauvais perdants. De toute évidence, il y a eu la peur du Coronavirus, des mesures de protection de plus en plus restrictives et ce discours officiel à la veille du scrutin : " Restez confinés chez vous, mais allez voter ! " Incompréhensible pour l'électeur." Résultat : une abstention en hausse de dix points par rapport à 2014. "Je ne dis pas que nous aurions gagné, mais je suis certain qu'il y aurait eu un deuxième tour intéressant avec en face du maire sortant peut-être une fusion de listes." 

À qui profite le Covid-19 ? 

Dans les recours reçus par le tribunal administratif de Grenoble, les perdants estiment qu’ "une prime au sortant a été accordée, au conservatisme". Pourtant à Chambéry, Michel Dantin, le maire sortant Les Républicains, s’est plaint lui que son électorat âgé ait déserté le scrutin par peur de la maladie. Il n’a pas fait de recours pour autant. "Toutes les listes y ont perdu" estime le vainqueur d’Annemasse, le maire de gauche, Christian Dupessey. Son directeur de campagne Michel boucher juge "déplacé" le recours du perdant Maxime Gaconnet. 

"Les recours sont déplacés et injustifiés. Des dénis de démocratie" - Michel Boucher Annemasse.

Michel Boucher ne mâche pas ses mots : "Certes, on l'emporte au premier tour à la majorité absolue pour quelques vois, mais nous avons dix points de plus sur notre opposant. Y a pas photo ! D'ailleurs, le soir même il est venu nous voir pour nous féliciter. Tout le monde connaît des gens qui n'ont pas voté par peur. Celle qui en a le plus souffert, c'est la liste du rassemblement National, qui fait un score très inférieur à d'habitude. Remettre en cause le résultat est un déni de démocratie."

Les vainqueurs visés par les recours redoutent-ils de devoir repasser par les urnes ? _"Si le tribunal de Grenoble l'annulait, je pense que notre opposant serait sévèrement sanctionné car les Annemassiens ne comprennent pas la démarche dans le contexte actuel d'épidémie. C'est déplacé et injustifié."  _Maxime Gaconnet ne souhaite réagir dans les médias. Il nous a fait savoir qu'il ne prendra la parole qu’après le confinement. François Daviet fait parler son adjoint. Cela semble délicat de faire de la politique en pleine crise sanitaire. 

Les 89 recours 

Dans les arguments transmis au tribunal administratif de Grenoble, la très grande majorité invoque le contexte du Coronavirus.

14 recours en Savoie Cohennoz, les Mollettes (2 recours), Verel Pragondran, Tresserve, Planay (4), Porte de Savoie, Valgelon La Rochette, Mouxy, Novalaise, Grignon

19 recours en Haute Savoie : Servoz, Cuvat, Frangy, La Balme de Sillingy (2), Val de chaise, Annemasse, Scionzier, Glières Val de Bornes, Megève, Chamonix Mont-Blanc, Veigy Foncenex, Ambilly, Marlioz, les Gets,  Susville, Collonges sous Salève, Evian les Bains, Anthy-sur-Leman

37 recours en Isère : Le Grand Lemps, Rovon, St Hilaire de la Cote, Beaucroissant, Voiron (3), Val de Virieu, St Hilaire de la Cote, Moidieu Détourbe (3), Pont de Chéruy, Charvieu Chavagneux, St Jean de Moirans, La Terrasse (3), Roussillon, Vinay (2), la Tronche, Val de Virieu, St Romain de Jalionas, Gières, le Fontanil Cornillon, Brie et Angonnes, Oyeu, St Clair de la tour, St Sorlin de Morestel, Bilieu, Cheyssieu,  Four, Seyssins, Charnècles, Chanas (2)

19 recours dans la Drôme : Saulce sur Rhône, Marsanne, Bouvante, Vinsobres, Albon, Valence (9), Alixan, Suze, Montélimar, Clérieux, Donzère. 

Le tribunal administratif de Grenoble aura deux mois pour se prononcer à l'issue du confinement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess