Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Ile-de-France : le Pacte de solidarité interdépartementale dévoilé en avant-première sur France Bleu Paris

mercredi 11 avril 2018 à 9:42 Par Martine Bréson, France Bleu Paris

François Durovray, président du conseil départemental de l'Essonne, a dévoilé sur France Bleu Paris, ce mercredi matin, les grandes lignes du Pacte de solidarité interdépartementale. Ce pacte inédit permettra aux sept départements de s'entraider financièrement.

François Durovray
François Durovray © Radio France - Martine Bréson

Île-de-France, France

Les deux grands dispositifs du Pacte de solidarité interdépartementale ont été dévoilés en avant-première ce mercredi matin sur France Bleu Paris par François Durovray, président du conseil départemental de l'Essonne. Ce pacte inédit sera présenté en fin de matinée au salon de l'association des maires d'Ile-de-France qui a lieu jusqu'à jeudi à Paris.

"Ce pacte va lier les départements pour assurer la cohésion entre les territoires", explique François Durovray, "En Ile-de-France, il y a aujourd'hui des inégalités territoriales et l'idée de ce pacte c'est de dire tout simplement que les sept départements sont d'accord pour qu'il y ait d'avantage de solidarité au sein de la région" grâce à un Fond de solidarité plus garni et à un Fond d'investissement.

Un fond de solidarité triplé pour les dépenses courantes

"Nous proposons de doubler le fond de solidarité qui existe déjà, voire de le tripler", précise François Durovray. Il pourrait passer de 60 à 120 ou 180 millions d'euros par an. Les élus départementaux demandent à l'Etat d'autoriser les départements les plus riches à aider les départements qui rencontrent des difficultés. 

Il y a déjà un fond de solidarité. Le mécanisme actuel est financé principalement par Paris, les Hauts-de-Seine et les Yvelines et il bénéficie surtout à la Seine-Saint-Denis et au Val-d'Oise. François Durovray estime qu'il faut aller plus loin et apporter une aide à tous les départements.

Des richesses mieux réparties

"Nous renforçons le mécanisme", explique le président du conseil départemental de l'Essonne. "Nous proposons tout simplement au travers de ce pacte d'augmenter les crédits qui iraient des territoires les plus favorisés vers les territoires défavorisés. 

"Il y a des différences de richesse entre les départements de 30% aujourd'hui, indique le président du conseil départemental de l'Essonne. "Elles sont bien moins importantes que les différences de richesse entre les agglomérations qui, elles, sont de 1500%".

On ne crée pas de nouveaux outils, de nouvelles machines, on permet tout simplement de mieux répartir les richesses pour que les départements assurent la cohésion".

"L'Essonne reçoit 3 millions d'euros par an du Fond de solidarité. Si ce fond est doublé, le département pourra recevoir quelques millions d'euros supplémentaires", se félicite François Durovray.

Un fond d'investissement de près de 200 millions

Le deuxième dispositif est un "fond d'investissement qui pourrait être de 150 à 200 millions d'euros". Il doit permettre d'intervenir sur "des dossiers qui sont extrêmement importants mais qui ont une dimension supra-départementale comme celui de la privatisation des aéroports".

Un Pacte pour montrer que les départements sont nécessaires ?

"Non, ce Pacte est une innovation", se défend François Durovray. "Tout le monde à compris que les départements sont nécessaires" pour gérer les dossiers de la vie quotidienne", assure-t-il.