Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Immeubles effondrés à Marseille : pour le député de Moselle Richard Lioger, la loi ELAN permettra aux mairies d'agir

mardi 6 novembre 2018 à 9:16 Par Magali Fichter, France Bleu Lorraine Nord

Le député mosellan Richard Lioger explique les fondements de la loi Elan sur le logement, qui vient d'être adoptée par le Parlement et dont il est le rapporteur. Il réagit aussi à la venue en Lorraine d'Emmanuel Macron.

Le député mosellan Richard Lioger
Le député mosellan Richard Lioger © Maxppp -

Moselle, France

Lors de sa visite en Moselle, puis ensuite en Meurthe-et-Moselle, Emmanuel Macron n'a pas vraiment été au contact de la population. Mais pour Richard Lioger, député LREM de Moselle, ce déplacement présidentiel avait une vocation de "commémoration", un "acte fort" pour se souvenir d'une "guerre qui a été meurtrière pour les Français et pour l'Europe en général", et donc, "ce n'était pas le sujet". 

Pourtant, le président l'avait dit, il s'agissait aussi de comprendre les problématiques rencontrées par les populations. Au sujet de la colère sur la hausse des prix du carburant, Emmanuel Macron a dit "assumer". Richard Lioger, lui, souligne "un paradoxe" : "Une partie de la population a décidé de bloquer complètement les routes, mais quand Nicolas Hulot démissionne, 90% des Français sont en pleurs et disent qu'on ne fait rien pour l'écologie". 

Il faut peut-être que l'on permette à plus de personnes de changer de véhicule."

Mais Richard Lioger souligne aussi l'importance de l'accompagnement : "Il faut peut-être que l'on permette à plus de personnes de changer de véhicule, avec par exemple des primes à la conversion notamment vers le véhicule électrique, et je pense particulièrement au milieu rural". Quasiment au même moment, Emmanuel Macron évoquait une "aide aux transports" pour les gens qui utilisent leur voiture tous les jours.

Richard Lioger est également le rapporteur de la loi ELAN sur le logement, qui vient d'être adoptée au Parlement. Il réagit à l'effondrement, à Marseille, de trois immeubles vétustes : "C'est typiquement les choses que la loi ELAN veut essayer de corriger. Des propriétaires indélicats qui, pendant des dizaines d'années, laissent des immeubles à la dérive (...) Jusqu'à maintenant on ne pouvait rien faire, maintenant, les collectivités locales pourront préempter, intervenir vraiment de manière déterminée."

Expulsion des squatteurs pendant la trêve hivernale : "Il faut aussi penser aux propriétaires"

Une loi qui prévoit aussi la possibilité d'expulser les squatteurs, y compris pendant la trêve hivernale. Mais Richard Lioger se défend face aux critiques qui lui reprochent une mesure très dure pour les plus précaires : "Il faut aussi penser aux propriétaires, qui ne sont pas nécessairement les plus fortunés, et qui voient débarquer des gens dans leur propriété et qui doivent eux-mêmes se loger ailleurs". Le député promet que "les squatteurs qui squatteront des immeubles vacants de bureaux ne seront pas délogés". 

Richard Lioger, invité de la rédaction de France Bleu Lorraine