Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Immeubles effondrés à Marseille

Immeubles effondrés à Marseille : Jean-Claude Gaudin confirme qu'il ne démissionnera pas

jeudi 8 novembre 2018 à 18:56 Par Thibault Maisonneuve, France Bleu Provence

Dans un entretien accordé à France Bleu Provence ce jeudi soir, le maire de Marseille réfute toute responsabilité de la ville dans l'effondrement des immeubles rue d'Aubagne et se dit choqué par la récupération politique qui en a été faite.

Jean-Claude Gaudin lors de la conférence de presse jeudi après l'effondrement des immeubles à Marseille
Jean-Claude Gaudin lors de la conférence de presse jeudi après l'effondrement des immeubles à Marseille © Maxppp -

Marseille, France

Jean-Claude Gaudin a réfuté ce jeudi soir dans une interview sur France Bleu Provence toute responsabilité de la ville dans l'effondrement des immeubles rue d'Aubagne à Marseille. Le maire de Marseille s'exprimait quelques heures après une conférence de presse au cours de laquelle il a défendu l'action de la ville et évacué toute idée de démission. 

Jean-Claude Gaudin confirme la découverte d'un septième corps 

Jean-Claude a estimé qu'il ne sortait pas du silence. "Depuis lundi, je suis allé trois fois sur le lieu du sinistre, mais la décence devant les corps que nous récupérons a fait que j'ai attendu ce jeudi pour m'exprimer" a expliqué le maire LR de Marseille sur France Bleu Provence avant de confirmer qu'un septième corps a été découvert dans les décombres jeudi, rue d'Aubagne.

"Une politique forte a toujours été menée dans la deuxième ville de France contre l'habitat indigne", a insisté l'élu cible de plusieurs critiques. "Nous faisons les travaux. Allez du côté de Félix-Pyat. Allez du côté du quartier du Panier" a lancé Jean-Claude Gaudin qui a rappelé que des arrêtés de périls ont été pris. "Mais les procédures sont trop longues" a regretté le maire en appelant l'Etat à l'aide pour "faciliter et accélérer" l'action publique.

"L'heure est au recueillement pas à la polémique." (Jean-Claude Gaudin)

Alors que des élus critiquent l'inaction du maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin a expliqué que son équipe avait eu "la décence de ne pas engager la polémique avec qui que ce soit et Dieu sait si il y a quelques personnes qui ne se gênent pas pour stigmatiser et dire quelques méchancetés". "L'heure est encore au recueillement" a insisté la maire, répétant qu'il ne démissionnerait pas : "Vous voyez un capitaine qui s'en va au moment de la tempête? J'en ai connu des tempêtes", a-t-il conclu.

La critique de l'opposition

Après la conférence de presse du maire, lors de laquelle il a déclaré que "l'heure [n'était] pas aux polémiques", le chef de file de l'opposition socialiste Benoît Payan a estimé qu'il défendait "piteusement son bilan" et a rappelé que Jean-Claude Gaudin avait "rigolé" quand le PS lui a parlé de permis de louer.

De son côté, Stéphane Ravier, le sénateur RN a estimé dans un communiqué qu'"il y a une responsabilité évidente de la mairie de Marseille dans la gestion de la rénovation des logements insalubres, comme pour l'état des écoles".

Réécoutez l'interview de Jean-Claude Gaudin

Jean-Claude Gaudin sur France Bleu Provence