Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Impôt sur le revenu : le gouvernement vise une baisse de 180 à 350 euros par an et par ménage

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a indiqué mardi vouloir cibler la baisse de l'impôt sur le revenu sur les deux premières tranches d'imposition (14% et 30%). Soit un gain moyen de 180 à 350 euros par an selon les ménages concernés.

Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie et des Finances
Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie et des Finances © AFP - ERIC PIERMONT

Après l'annonce du calendrier très serré du gouvernement pour mettre en musique les annonces d'Emmanuel Macron jeudi dernier, les premiers chiffres tombent.

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a indiqué mardi vouloir cibler la baisse de l'impôt sur le revenu sur les deux premières tranches d'imposition.

Un gain moyen de 180 à 350 euros par an selon les ménages concernés

Dans le cadre des discussions engagées au sein du gouvernement, "je proposerai au Premier ministre que la baisse se concentre sur la première tranche d'impôt sur le revenu, la tranche à 14%", a indiqué le M. Le Maire, invité de l'émission Les quatre vérités, sur France 2. 

"L'objectif, c'est que les 12 millions de foyers fiscaux qui sont dans la tranche à 14% puissent avoir une baisse moyenne d'impôt sur le revenu de l'ordre de 350 euros", a précisé le ministre, jugeant nécessaire de cibler en priorité les "classes moyennes".

Selon Bruno Le Maire, "ça ne veut pas dire que la tranche à 30% ne sera pas concernée". "Elle doit également être concernée par cette baisse d'impôt, dans une mesure moindre, car je pense que la situation est moins difficile", a-t-il détaillé, évoquant "un gain moyen de 180 euros", pour les foyers concernés.

Pour financer cette baisse, le chef du gouvernement a confirmé que certaines niches fiscales à destination des entreprises seraient supprimées, sans toucher au Crédit impôt recherche ni à l'allègement de charges pour les entreprises qui correspond à l'ancien CICE.